• Comportement du chien et
    du chat
  • Celui qui connait vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme
    • Konrad Lorenz
  • Biologie, neurosciences et
    sciences en général
  •  Le but des sciences n'est pas d'ouvrir une porte à la sagesse infinie,
    mais de poser une limite à l'erreur infinie
    • La vie de Galilée de Bertold Brecht

Épithéliums : épithéliums glandulaires
Glandes exocrines : classification (1)

Sommaire

Les glandes exocrines possèdent, toutes, un épithélium glandulaire qui, comme son nom l'indique, fait partie des épithéliums.

Glandes exocrines et endocrines
Glandes exocrines et endocrines
(Figure : vetopsy.fr d'après toppr.com)

Un épithélium (épi, sur, dessus, thelium, surface) est formé de cellules jointives, juxtaposées, solidaires les unes des autres par des systèmes de jonction et séparées du tissu conjonctif sous-jacent par une lame basale.

Vue d'ensemble

Les épithéliums glandulaires synthétisent un produit plus ou moins complexe qu'elles libèrent par un processus appelé sécrétion, dans le milieu extracellulaire pour le mettre à disposition d'autres éléments de l'organisme.

1. Les glandes exocrines sont composés par :

  • un adénomère, i.e. la partie sécrétante de la glande,
  • un ou plusieurs canaux excréteurs.

2. Les glandes exocrines sont bien plus nombreuses que les glandes endocrines et déversent leurs sécrétions :

  • à la surface du corps comme pour l'épiderme,
  • dans le système digestif,
  • dans l'arbre respiratoire,
  • dans les voies génitales.

Certaines glandes comme le foie ou le pancréas sont amphicrines, c'est-à-dire, à la fois exocrines et endocrines.

3. On peut aussi définir des glandes :

  • homocrines, i.e. où toutes les cellules glandulaires sont identiques,
  • hétérocrines, i.e. où toutes les cellules et les sécrétions glandulaires sont différentes.

4. On peut classer les glandes suivant différents critères :

Classification selon leur situation

Selon leur situation, on distingue :

  • Cellule caliciforme
    Cellule caliciforme
    (Figure : vetopsy.fr d'après OpenStax et mcgill.ca)
    les glandes intra-épithéliales ou endo-épithéliales,
  • les glandes extra-épithéliales ou exo-épithéliales.

Glandes intra-
épithéliales

Les glandes intra-épithéliales ou endo-épithéliales ne possèdent pas de canal sécréteur, i.e. ce sont des regroupements de cellules dans un épithélium.

1. Elles peuvent être unicellulaires comme les cellules caliciformes ou cellule en gobelet (gollet cell en anglais), parfois appelée cellule à mucus, cellule muqueuse à pôle apical (muqueux) ouvert ou cellule mucipare (de mucus et du latin parere, engendrer).

bien

Les cellules caliciformes sont les glandes exocrines les plus répandues.

Elles sont réparties dans de nombreux épithéliums de revêtement comme dans l'épithélium respiratoire ou intestinal.

2. Elle peuvent être pluricellulaires :

Glandes extra-
épithéliales

Les glandes extra-épithéliales ou exo-épithéliales sont comme leur nom l'indique, en dehors de l'épithélium.

1. Elles peuvent être intrapariétales, dans la paroi d'un organe, i.e. dans le chorion, et sont en général de faible taille.

C'est le cas des glandes gastriques, glandes tubulaires, qui contiennent plusieurs catégories cellulaires :

  • des cellules souches qui renouvellent la muqueuse,
  • des cellules pariétales (ou bordantes) qui sécrètent, entre autre, l’acide chlorhydrique (HCl) du suc gastrique grâce à une pompe à protons,
  • des cellules principales (ou zymogéniques) qui sécrètent le pepsinogène, précurseur de la pepsine,
  • des cellules entéro-endocrines, les cellules G, qui sécrètent, en particulier la gastrine, mais aussi la cholécystokinine, la somatostatine, le peptide vasoactive intestinal, la substance P et les endorphines alpha et gamma.
Glandes fundiques
Glandes fundiques
(Figure : vetopsy.fr d'après medcell.med.yale.edu)

2. Elles peuvent être extrapariétales comme les grosses glandes comme :

  • les glandes salivaires,
  • le pancréas.

Les glandes multicellulaires sont, en général, des organes complexes qui sont composés de bien d'autres tissus : tissu conjonctif, vaisseaux sanguins, nerfs…

Classification selon le mode de sécrétion

L'excrétion, pendant laquelle le produit est expulsé de la cellule, n'est jamais continue et peut s'effectuer selon plusieurs modalités.

Glnades fundiques
Modes de sécrétion des glandes exocrines
(Figure : vetopsy.fr d'après socratic.org)

Glandes mérocrines

Sécrétion mérocrine
Sécrétion mérocrine
(Figure : vetopsy.fr d'après Moawad)

Les glandes mérocrines rejettent la sécrétion synthétisée par exocytose (exo, au-dehors, cytos, cellule).

bien

Les glandes mérocrines sont de loin les glandes exocrines les plus nombreuses.

1. Ces glandes sécrètent, en général, des protéines.

  • Ces cellules glandulaires, comme toutes les autres cellules, contiennent des vésicules, formées par le réticulum endoplasmique rugueux (ergastoplasme), modifiées par l'appareil de Golgi : des sécrétions variées y sont incorporées.
  • Ces vésicules de transport adhérent à la face interne de la membrane plasmique : la fusion de leurs membranes provoquent l'ouverture de la vésicule et la libération de son contenu (loupeexocytose).

2. C'est le cas par exemple :

Sécrétion apocrine
Sécrétion apocrine
(Figure : vetopsy.fr d'après Moawad)

Remarque : les glandes eccrines sont des glandes sudoripares simples, tubuleuses pelotonnées sécrétant la sueur par eccrinie, i.e. dont le canal excréteur s'ouvre directement à la surface de la peau et non dans un follicule pilo-sébacé.

Le produit de sécrétion sort de la cellule par diffusion ou transport au travers de la membrane plasmique et non par exocytose.

Glandes apocrines

Les glandes apocrines ou holomérocrines rejettent leur sécrétion par des vésicules libres, i.e. par un processus d'apocytose.

1. L'apex de la cellule se détache ce qui libère la sécrétion accumulée sous la surface cellulaire, ainsi qu'une partie de la cellule.

bien

Les cellules restent vivantes et le processus recommence !

2. Ce mode de sécrétion rare est retrouvé :

Glandes holocrines

Les glandes holocrines synthétisent des sécrétions qui les asphyxient.

1. Les glandes holocrines accumulent leurs produits de sécrétion jusqu'à la rupture de la cellule.

Les cellules se détruisent et sont remplacées continuellement par la multiplication des cellules sous-jacentes.

2. Les glandes sébacées sont essentiellement de ce type.

Classification selon la nature de la sécrétion