Pathologies liées à la lactation
Lactation de pseudogestation ou pseudocyèse

Citation

«  Ne sachant à quel sein me vouer, j'ai choisi le plus confortable, le gauche de Marilyn Monroe. »

Boris Vian

Sommaire
  1. Reproduction
    1. Vue d'ensemble
    2. Reproduction chez le chien
    3. Reproduction chez le chat
  2. Anatomie du système génital
  3. Physiologie de la reproduction
    1. Mise en place pendant la période embryonnaire
    2. Puberté
    3. Gamétogenèse
    4. Fonction ovarienne
    5. Coït ou copulation
    6. Fécondation
  4. Gestation
    1. Vue d'ensemble
    2. Gestation chez la chienne
    3. Gestation chez la chatte
    4. Alimentation de la mère pendant la gestation
  5. Parturition (mise bas)
    1. Vue d'ensemble
    2. Physiologie de la parturition
    3. Parturition chez la chienne
    4. Parturition chez la chatte
  6. Lactation
    1. Vue d'ensemble
    2. Lactation et anoestrus
    3. Glandes mammaires
      1. Anatomie des glandes mammaires
      2. Histologie des glandes mammaires
      3. Mammogenèse de la période foetale à la gestation
    4. Physiologie de la lactation
      1. Montée de lait (lactogenèse)
      2. Entretien de la lactation (galactopoièse)
      3. Éjection du lait
      4. Involution mammaire et sevrage
    5. Lait et allaitement
      1. Alimentation colostrale
      2. Alimentation lactée
      3. Alimentation de la mère pendant la lactation
        1. Chez la chienne
        2. chez la chatte
    6. Alimentation des petits par la mère
      1. Nutrition du foetus
      2. Réflexes primaires ou archaïques impliqués dans la tétée
      3. Sevrage
      4. Allaitement des chiots
      5. Allaitement des chatons
    7. Que faire lorsque la mère ne peut pas allaiter ses nouveau-nés ?
      1. Que vérifier chez les petits ?
      2. Allaitement artificiel
        1. Colostrum de remplacement
        2. Lait de remplacement
        3. Comment faire absorber le lait de remplacement ?
    8. Pathologies liées à la lactation
      1. Pathologies post-partum
        1. Agalacties
        2. Mastites ou mammites
        3. Eclampsie ou tétanie puerpérale
      2. Conséquences sur les nouveau-nés
        1. Absence de prise colostrale : syndrome des 3 H
          1. Hypoglycémie
          2. Hypothermie
          3. Déshydratation
        2. Maladies transmises par le lait
          1. Syndrome du lait toxique
          2. Erythrolyse néonatale du chaton
        3. Fading syndrom
    9. Pathologie des glandes mammaires
      1. Lactation nerveuse (de pseudogestation) ou pseudocyèse
        1. Symptômes
        2. Étiologie
        3. Tarissement
      2. Fibroadénomatose mammaire féline
      3. Mastites ou mammites
      4. Tumeurs mammaires
  7. Comportement maternel

Bibliographie


La lactation est une fonction physiologique des femelles de mammifères qui se traduit par l'élaboration et la sécrétion du lait par les glandes mammaires des femelles de Mammifères après la parturition.

Chez la chienne, dans un certain nombre de cas (65% environ), un développement mammaire et une lactation peuvent survenir sur des femelles qui n'ont pas été saillies.

  • On appelle ce phénomène une lactation de pseudogestation ou encore une pseudocyèse.
  • Elle survient, en générale, dans les deux mois qui suivent les chaleurs, comme si la chienne avait mis bas.

La lactation nerveuse est beaucoup plus rare chez la chatte.

Chienne pseudogestante avec ses substituts de petits
Chienne pseudogestante
avec ses substituts de petits

Symptômes

La chienne peut présenter les mêmes symptômes qu'une chienne allant mettre bas.

  • Les mamelles sont, en règle générale, développées et laissent sourdre du lait lorsqu'on appuie sur les tétines (surtout des dernières mamelles).
  • La chienne construit un nid, se promène avec des objets qu'elle peut garder comme ses bébés.

Quelquefois, les symptômes sont beaucoup plus frustes :

  • La chienne est excitée, pleure tout le temps sans raison. Elle peut ne pas manger pendant une semaine de suite.
  • Les mamelles ne sont pas très développées et ne laissent pas échapper de lait.
  • On parle alors de grossesse nerveuse, qui n'a rien à voir avec celle de la femme.

Étiologie

L'étiologie de ce syndrome qui, nous verrons, n'en est pas forcément un - cela dépend de quel côté on se place - est du hormonalement au déséquilibre progestérone/prolactine que nous observons dans toute fin de gestation.

Lors de la parturition, l'effondrement du taux de progestérone multiplie le nombre des récepteurs de la prolactine dans la glande mammaire.


Chez la chienne, les événements hormonaux, lors de gestation ou pseudogestation, sont presque identiques.

Hormones pendant le cycle oestral chez la chienne
Hormones pendant le cycle oestral chez la chienne (d'après Concannon)
(© vetopsy.fr)

Chez la chienne, si la fécondation n'a pas eu lieu, le corps jaune dégénère : le taux de progestérone s'effondre entre le 62ème et le 64ème jour après le pic de LH, date de la parturition que la chienne soit pleine ou non.

Chez la femme, le corps jaune dégénère rapidement (10 jours environ) si la fécondation n'a pas eu lieu alors qu'il persiste 2 à 3 mois, avant que le placenta prenne le relais.


Pour nous, vétérinaires comportementalistes, cette particularité hormonale a une explication éthologique.

  • Dans une meute de chiens, seul le couple de dominant a le droit de se reproduire (prérogative de dominant), ce qui peut avoir des conséquences fâcheuses si la chienne dominante meure.
  • Qui va alors élever les petits ? Dame nature a bien fait les choses.

Lorsque la chienne dominante a ses chaleurs, ses phéromones synchronisent les chaleurs de toutes les femelles subalternes (phéromones modificatrices - primer pheromones -).

Louve et ses petits
Louve et ses petits

Ces femelles développent une lactation nerveuse qui permet de nourrir les chiots de la chienne dominante, si elle est à la chasse par exemple.

Quoi qu'il en soit, tout effondrement du taux de progestérone provoque ce déséquilibre progestérone/prolactine et peut se voir dans d'autres circonstances :

  • lors d'une ovariectomie d'une chienne dans les deux mois qui suivent les chaleurs ;


Il vaut mieux attendre 3 à 4 mois après les chaleurs pour ovariectomiser une chienne !

Traitement : tarissement de la chienne

Il faut traiter impérativement la lactation de pseudogestation pour éviter les récidives et les complications de mammites ou de tumeurs mammaires par la suite.


N'évacuez pas le lait car l'activation des récepteurs sensoriels du trayon provoque des réflexes neuro-hormonaux qui entretiennent la lactation.

Ergot de seigle sur un plant de seigle
Ergot de seigle sur un plant de seigle
(Photo : creativecommons.org/moederkoren op rogge)

Il faut donner des traitements hormonaux dont les seuls vraiment efficaces sont ceux qui diminuent la sécrétion de la prolactine par l'hypophyse : les antiprolactines.

Les molécules les plus utilisées et qui ne présentent pas de danger sont des alcaloïdes dérivées de l'ergot de seigle.

La bromocriptine, autre dopaminergique, est moins efficace et provoque de nombreux effets secondaires : nausées, vomissements, anorexie.

Les progestagènes, à effet anti-prolactine, sont à éviter car les effets secondaires peuvent être nombreux : sur les cycles ovariens en premier lieu, sur l'utérus avec un risque d'infections non négligeables (métrites), mais également sur une prise de poids importante par son effet orexigène.


Ces traitements ne peuvent être prescrits que par un vétérinaire : un examen sérieux de votre chienne et un diagnostic précis doivent être absolument effectués.

Traitement des récidives


Le traitement le plus radical, si vous ne voulez pas de petits, est de faire stériliser la chienne, ce qui évitera un grand nombre de pathologies par la suite, en particulier les tumeurs mammaires.


La chirurgie doit être effectuée bien entendu lorsque toute lactation aura été supprimée par le traitement médical (cf. plus haut) !

Glandes mammairesHistologieMammogenèse
LactationLactogenèseGalactopoièseÉjection du laitInvolution mammaire
AllaitementColostrumLaitAlimentation de la mère
Que faire lorque la mère ne peut allaiterLait de remplacementSevrage
Pathologies liées à la lactationAgalactie, mammitesÉclampsie
Conséquences sur les nouveau-nésSyndrome 3HMaladies transmises par le lait
Pathologie glandes mammairesTumeurs mammairesLactation chienLactation chat

Bibliographie
  • Houdebine L.-M. - Biologie de la lactation - EMC, Obstétrique [5-008-A-30], 2007
  • Martinet J., Houdebine L.-M. - Biologie de la lactation - Editions INSERM/INRA - Paris, 587 p., 1993
  • Johnson M. H., Everritt B. J. - Reproduction - De Boeck Université, Saint-Laurent, 298 p., 2002
  • Thibault Ch., Levasseur M.C. - La reproduction chez les mammifères et l'Homme - Ellipse Editions Marketing S.A., Paris, 928 p., 2001
  • Segalini V. - Le colostrum des carnivores domestiques - Th. Méd. Vét., Maisons-Alfort, 2007
  • Gauclère B., J.P. - Soins et pathologies dominantes du chaton nouveau-né - Th. Méd. Vét.,
    Toulouse,1993, n°93, 140p.
  • Sérieys F. - Le tarissement des vaches laitières - France Agricole Editions, Paris, 224 p., 1997
  • Vaissaire J.-P. - Sexualité et reproduction des mammifères domestiques et de laboratoire - Maloine S.A. Editeur, Paris, 457 p., 1977
  • Royal Canin - Guide pratique de l'élevage félin - 344 p.
  • Royal Canin - Guide pratique de l'élevage canin - 347 p.
  • Fontbonne A;, Levy X., Fontaine E., Gilson C. - Guide pratique de la reproduction canine et féline - MED'COM, Paris, 272 p., 2007