Système somatosensoriel (somesthésie)
Proprioception : vue d'ensemble

Citation

« La vie, c'est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre. »

Albert Einstein

Sommaire


La proprioception désigne l'ensemble des récepteurs, voies et centres nerveux impliqués dans la perception, consciente ou non, de la position relative des parties du corps.


Équilibre
Équilibre (inukshuk)
(Photo :
creativecommons.org/James Jordan)

Cette définition implique :

1. une proprioception inconsciente, qui est d'adaptation très rapide, dans les phénomènes statiques ou dynamiques comme :

  • le contrôle de la contraction musculaire
  • les ajustements posturaux, et chez l'homme, la station debout.

Les ajustements posturaux sont souvent préprogrammés et dépendent, en grande partie, des fuseaux neuromusculaires.

La station debout, chez l'homme, utilise des afférences visuelles, vestibulaires, proprioceptives et tactiles (récepteurs de la plante des pieds sensibles à la pression et à la température).


La sensibilité prorioceptive inconsciente, en provenance des fuseaux neuromusculaires, des récepteurs tendineux (de Golgi) et articulaires, empruntent des tractus spinaux qui se terminent dans le cervelet (voies spino-cérébelleuses).

Ce sont les faisceaux spino-cérébelleux dorsal (direct, postérieur ou de Fechsig) pour les membres inférieurs et la partie inférieure du tronc, et cunéo-cérébelleux, pour les membres supérieurs et la partie suépérieure du tronc. Les faisceaux spino-cérébelleux ventral (croisé, indirect, antérieur ou de Gowers) et spino-cérébelleux rostral sont les deux faisceaux correspondant qui intégrent des informations descendantes et périphériques.

2. une proprioception consciente qui est à la base de notre " schéma corporel " :

  • positions et mouvements articulaires,
  • sensations musculaires et tendineuses,
  • perception de l'orientation du corps, des membres et de la tête,
  • équilibration.


C'est le système dit " épicritique " qui véhicule les modalités proprioceptives conscientes (ainsi que les tactiles fines - forme, texture, glissement, pression, vibrations -).

Leur voie centrale est la voie lemniscale, celle des colonnes dorsales et du lemnisque médian.

Équilibre
Équilibre parfait

« Le schéma corporel est la représentation que chaque individu se fait de son corps afin de lui permettre de se situer dans l'espace. C'est un schéma anatomique et fonctionnel du corps.

  • Anatomique en ce qu'il reflète la perception qu'a un individu des rapports des différentes parties de son corps entre elles et avec son environnement.
  • Fonctionnel en ce qu'il exprime la perception qu'a ce même individu de la mécanique de ce corps biologique » (Jean-Louis Gouget).

Les récepteurs sensoriels impliqués sont :

Ces informations sont complétées par :

SomesthésieProprioceptionPropriocepteursVoies somatosensorielles
Cortex somatosensoriel ToucherDouleur et nociceptionThermoception

Bibliographie
  • Nadeau E. - Neurosciences médicales - Elsevier, Issy-les-Moulineaux, 569 p., 2006
  • Kahle W. - Anatomie, Tome 3 Système nerveux et organes des sens - Flammarion Médecine-Sciences, 423 p., 2007
  • Marieb E. N. - Anatomie et physiologie humaines - De Boeck Université, Saint-Laurent, 1054 p., 1993
  • Rosenzweig M.R., Leiman A.L., Breedlove S.M. - Psychobiologie  - DeBoeck Université, Bruxelles, 849 p., 1998
  • Purves D., Augustine G.J., Fitzpatrick D., Katz L.C., Lamantia A-S, McNamara J.O., Williams S.M. - Neurosciences - De Boeck, 800 p., 2003
  • Bear M.F., Connors B.W., Paradiso M.A. - Neurosciences : à la découverte du cerveau - Editions Pradel, 881 p, 2007