• Comportement du chien et
    du chat
  • Celui qui connait vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme
    • Konrad Lorenz
  • Biologie, neurosciences et
    sciences en général
  •  Le but des sciences n'est pas d'ouvrir une porte à la sagesse infinie,
    mais de poser une limite à l'erreur infinie
    • La vie de Galilée de Bertold Brecht

Potentiels membranaires
Potentiel gradué

Sommaire
  1. Électricité
    1. Notions succinctes
      1. Intensité du courant
      2. Différence de potentiel
      3. Résistance et conductance
      4. Loi d'Ohm
    2. Condensateurs
      1. Notion de condensateur
      2. Circuit avec un condensateur
      3. Résistances et condensateurs en série et en parallèle
      4. Circuit avec une résistance et un condensateur en parallèle
  2. Potentiels membranaires
    1. Vue d'ensemble
    2. Techniques de mesure
    3. Potentiel de membrane
      1. Première mesures
      2. Voltage clamp
      3. Patch-clamp
    4. Potentiel de membrane
      1. Rôles de la membrane
        1. Vue d'ensemble des phénomènes électriques
        2. Capacité de la membrane
        3. Résistance de la membrane
          1. Propagation électrotonique du potentiel
          2. Résistance d'entrée neuronale
      2. Rôles de milieux intra et extracellulaires
        1. Répartition des concentrations ioniques
        2. Équation de Nernst
        3. Potentiels d'équilibre des ions incriminés
    5. Potentiel de repos
      1. Mesure
      2. Ions mis en jeu
        1. Ions K+
        2. Ions Cl-
        3. Ions Na+
    6. Potentiel d'action
      1. Décours
      2. Propriétés
        1. Seuil de déclenchement
        2. Amplitude : loi du tout ou rien
        3. Période réfractaire
        4. Propagation ou conduction
      3. Mouvements ioniques lors du potentiel d'action
        1. Phases de dépolarisation
        2. Phase de repolarisation
        3. Phase d'hyperpolarisation
    7. Potentiel gradué
      1. Vue d'ensemble
      2. Techniques de mesure
      3. Potentiels postsynaptiques
        1. Potentiels postsynaptiques excitateurs (PPSE)
        2. Potentiels postsynaptiques inhibiteurs (PPSI)
          1. Mesure du PPSI
          2. Explication du phénomène
          3. Effet shunt
        3. Sommations spatiales et temporelles des PPS
          1. Types de sommations
          2. Sommation algébrique et résistance d'entrée
        4. Conclusion générale sur l'efficacité synaptique
      4. Potentiels récepteurs
  3. Synapses

Bibliographie

définition

Le potentiel gradué (ou potentiel local) est une modification locale et brève (dépolarisante ou hyperpolarisante) du potentiel membranaire.

Terminologie

Ce potentiel gradué est appelé :

1. potentiel postsynaptique quand un neurone est stimulé par un autre neurone grâce à la libération d'un neurotransmetteur dans la fente synaptique ;

bien

Les potentiels postsynaptiques sont étudiés dans un chapitre spécial (loupecomparaisons entre potentiel d'action et potentiels postsynaptiques).

2. potentiel récepteur quand un récepteur sensoriel est stimulé par une énergie (mécanique, thermique, photonique…).

attention

Ce phénomène est appelé transduction sensorielle et les propriétés de ces potentiels sont traités dans le chapitre correspondant (intensité, seuil, amplification, rapidité, occultation…).

Propriétés des potentiels gradués
Propriétés des potentiels gradués
(Figure : vetopsy.fr)

Remarque : le potentiel récepteur (ou du récepteur) peut être employé strictement comme ici, ou alors de manière large par certains et devient synonyme de gradué, le deuxième neurone " recevant " aussi une information.

Le potentiel générateur est défini comme la dépolarisation produite par le potentiel récepteur dans le site générateur qui peut être éloigné du site membranaire : il peut ou non provoquer un potentiel d'action.

Remarque : si le potentiel récepteur est pris au sens large :

  • pour un neurone ou un récepteur dit primaire, le potentiel récepteur est le potentiel générateur ;
  • pour un récepteur dit secondaires, le potentiel générateur est retrouvé dans le neurone sensoriel.

Caractéristiques d'un potentiel gradué

livre

Les mouvements ioniques au travers la membrane sont expliqués dans les potentiels d'action.

1. Le potentiel est dit " gradué ", car il est proportionnel à l'intensité du stimulus déclencheur.

En outre, son amplitude peut changer par un phénomène de sommation :

  • soit spatiale, plusieurs stimulations à différents endroit, mais en même temps, comme ce peut être le cas par exemple sur un neurone stimulé par des centaines de milliers de synapses.
  • soit temporelle, i.e. plusieurs stimulations rapides.

2. Une des conséquences de cette propriété est que le potentiel gradué se déplace passivement sur de courtes distances en perdant de son intensité.

En effet, le potentiel gradué provoque des modifications membranaires locales.

  • Le déplacement passif des ions Na+et K+et Cl- est longitudinal et provoque une dépolarisation membranaire qui se perd très rapidement dans la membrane plasmique.
  • Plus l'intensité est forte, plus le potentiel gradué se déplace, mais seulement sur quelques millimètres.

3. Ce potentiel gradué peut provoquer :

Dans le cas de dépolarisation, ces potentiels gradués augmentent la probabilité de déclencher un potentiel d'action :

  • S'ils sont trop faibles, la dépolarisation n'atteint pas la zone gâchette car il se perd dans la membrane plasmique : ils n'ont donc aucune influence sur la perméabilité axonale.
  • S'ils dépassent une certaine intensité dite liminaire ou supraliminaire (au-dessus d'un seuil, -55mV), que ce soit seul ou par sommation, le potentiel gradué peut atteindre, dans le meilleur des cas la zone gâchette et déclencher un potentiel d'action : on en revient à la la loi du tout ou rien du potentiel d'action.

Dans le cas d'hyperpolarisation, ces potentiels gradués diminuent bien évidemment la probabilité de déclencher un potentiel d'action.

Potentiels postsynaptiques

Bibliographie
  • Purves D., Augustine G.J., Fitzpatrick D., Katz L.C., Lamantia A-S, McNamara J.O., Williams S.M. - Neurosciences - De Boeck, 800 p., 2015
  • Godaux E. - Les neurones, les synapses et les fibres musculaires - Masson, Paris, 221 p., 1994
  • Schmidt R.F., Dudel J., Janig W., Zimmermann M. - Neurospysiologie - Librairie Le François, Toulouse, 287 p., 1984
  • Maillet M. - Biologie cellulaire - Abrégés, Masson, Paris, 329 p., 1995
  • Stahl S. M. - Psychopharmacologie essentielle - Médecine-Sciences, Flammarion, Paris, 640 p., 2002
  • Meunier J.-M., Shvaloff A. - Neurotransmetteurs - Abrégés Masson, Paris, 260 p., 1995
  • Rosenzweig M.R., Leiman A.L., Breedlove S.M. - Psychobiologie  - DeBoeck Université, Bruxelles, 849 p., 1998
  • Marieb E. N. - Anatomie et physiologie humaines - De Boeck Université, Saint-Laurent, 1054 p., 1993
  • Nadeau E. - Neurosciences médicales - Elsevier, Issy-les-Moulineaux, 569 p., 2006
  • Bear M.F., Connors B.W., Paradiso M.A. - Neurosciences : à la découverte du cerveau - Editions Pradel, 881 p, 2007
  • Kolb B., Whishaw I. - Cerveau et comportement - De Boeck Université, Bruxelles, 1013 p., 2008
  • Pritchard T.-C., Alloway K.-D. - Neurosciences médicales - De Boeck Université, Bruxelles, 526 p., 2002
  • Bossy J. - Anatomie clinique - Springer-Verlag, Paris, 475 p., 1990
  • Felten D.-L., Jozefowicz R.-F. - Atlas de neurosciences de Netter - Masson, Paris, 306 p., 2006
  • Gilles R. - Physiologie animale - De Boeck Université, Bruxelles, 675 p., 2006