Mémoire : généralités

Citation

« La mémoire est nécessaire pour toutes les opérations de la raison. »

Blaise Pascal

Documentation web

Sommaire
  1. Généralités sur la mémoire
    1. Définition de la mémoire
    2. Les différentes mémoires
  2. Bref historique de la mémoire
  3. Modèles et définitions de la mémoire
  4. Différentes mémoires
      1. Mémoire à long terme (1) : encodage
      2. Mémoire à long terme (2) : stockage
      3. Mémoire à long terme (3) : récupération
      4. Mémoire à long terme (4) : oubli
      5. Mémoire à long terme non-déclarative (1)
      6. Mémoire à long terme non-déclarative (2)
      7. Mémoire à long terme déclarative
  5. Bases neurobiologiques de la mémoire
    1. Bases neurobiologiques générales de la mémoire
      1. Assemblées cellulaires
      2. Aires corticales
    2. Bases neurobiologiques de la mémoire à court terme
    3. Bases neurobiologiques de la mémoire de travail
    4. Bases neurobiologiques de la mémoire à long terme
      1. Bases anatomiques de la mémoire à long terme non-déclarative
      2. Bases anatomiques de la mémoire à long terme déclarative
        1. Bases anatomiques de la mémoire à long terme déclarative : découvertes
        2. Bases anatomiques de la mémoire à long terme déclarative : lobes temporaux
        3. Bases anatomiques de la mémoire à long terme déclarative : diencéphale
        4. Bases anatomiques de la mémoire à long terme déclarative : lobes frontaux
        5. Bases anatomiques de la mémoire émotionnelle : système limbique
      3. Bases moléculaires de la mémoire à long terme
        1. Bases moléculaires de la mémoire à long terme : potentialisation à long terme ou PLT (1)
        2. Bases moléculaires de la mémoire à long terme: potentialisation à long terme ou PLT (2)
        3. Bases moléculaires de la mémoire à long terme: dépression à long terme (DLT)

Bibliographie

Le système cognitif peut être considéré de manière globale comme un système de traitement des informations.


« La cognition est l'ensemble des activités mentales impliqués dans nos relations avec l'environnement : la perception d'une stimulation, sa mémorisation, son rappel, la résolution de problème et la prise de décision. » (in Psychologique cognitive)

Définition de la mémoire

Le petit Larousse en donne la définition suivante : la mémoire est une activité biologique et psychique qui permet de retenir des expériences antérieurement vécues.

La mémoire est donc indissociable de l'apprentissage ( infos).

  • l'apprentissage implique une conservation des représentations, des informations et des interactions avec toutes leurs conséquences, donc forcément une mémoire ;
  • la restitution des traces qui subsistent dans la mémoire est tributaire d'une forme quelconque d'apprentissage.


La mémoire n'est que la trace qui reste d'un apprentissage.


La difficulté de l'approche de la mémoire est que les différentes formes et leurs définitions ne se recouvrent que partiellement selon que l'on se place du point de vue psychologique, neurologique ou biologique
.

La tentative de l'impossibleLes sciences cognitives (Wiki) comportent de nombreuses disciplines dont les principales sont la psychologie cognitive, les neurosciences, l'intelligence artificielle, la linguistique, et même la philosophie. Elles étudient toutes sur les activités cérébrales ( infos).

  • La psychologie cognitive, qui fait partie de la psychologie, s'intéresse surtout à la pensée, à l'intelligence. Elle répond à des questions comme : « Qu'est-ce la pensée ? Comment pensons-nous ? ».
  • Les neurosciences ( infos), qui font partie de la biologie, étudient les structures cérébrales qui contribuent à la pensée : « Quelles sont les aires cérébrales qui sous-tendent la mémoire ? Quels sont les changements synaptiques en cause ? »

Une définition psychologique définit la mémoire comme la faculté comparable à un champ mental dans lequel les souvenirs, proches ou lointains, sont enregistrés, conservés et restitués. C'est un processus cognitif permettant d'apprendre et de se souvenir des apprentissages antérieurs. Elle comprend :

  • des processus de codage (acquisition),
  • des processus de stockage (conservation),
  • des processus de récupération (remémoration) des informations.

Toutefois, l'organisation des représentations dans la mémoire implique des phénomènes cognitifs complexes qui dépassent largement l'étude pure de la mémoire.

Une définition plus neurobiologique, proposée par le dictionnaire de l'université de Rennes1 ( infos), définit la mémoire comme un processus dynamique par lequel l'information est :

  • encodée brièvement par les diverses mémoires sensorielles,
  • ensuite traitée temporairement en mémoire à court terme (mémoire de travail) par un système central coordonnant la boucle articulatoire et l'esquisse visuo-spatiale et
  • finalement transférée en mémoire à long terme pour un stockage plus permanent en mémoires épisodique, sémantique, prospective et de procédures.

La mémoire dépend de l'intégrité anatomophysiologique et biochimique d'un système cortico-sous-cortical spécialisé dans le traitement de divers types d'information.

Les différentes mémoires

Persistance de la mémoire Chez l'homme, différents systèmes mémoriels entrent en jeu selon ce que l'on apprend : ils ne dépendent pas des mêmes structures cérébrales ( infos).

Toutes les définitions des types de mémoire sont reprises du site du vocabulaire de la psychologie cognitive de la mémoire humaine ( infos). Il est bon de savoir que tous les auteurs ne sont pas d'accord sur les définitions qui ne regroupent pas forcément les mêmes notions.

La mémoire est divisée généralement en :

  • mémoire sensorielle ( infos),
  • mémoire à court terme ( infos), mémoire temporaire à capacité limitée, contenant, ou non, suivant les modèles, la mémoire de travail ( infos),
  • mémoire à long terme ( infos), mémoire durable à capacité théoriquement illimitée, subdivisée elle-même en :
    • mémoire non-déclarative ( infos) est une mémoire inconsciente ou implicite (intacte lors des lésions du lobe temporal interne) qui comprend :
      • les apprentissages non-associatifs (habituation ou sensibilisation),
      • les conditionnements simples,
      • la mémoire procédurale, c'est-à-dire les habiletés (perceptives, motrices, cognitives) et les habitudes,
      • les effets d'amorçage ;
    • mémoire déclarative ( infos) est une mémoire consciente ou explicite (dépendante du lobe temporal interne) qui comprend :
      • la mémoire sémantique (mémoire conceptuelle, mémoire encyclopédique) qui gère toutes les connaissances acquises sur le monde pour pouvoir les utiliser en temps opportun.
      • La mémoire épisodique est une mémoire des événements particuliers et datés (mémoire temporo-spatiale).

Toutefois, plusieurs modèles diffèrent dans leurs conceptions ( infos).

Différentes mémoires

Bref historique de la mémoire

MémoireMémoire sensorielleMémoire à court termeMémoire de travail
Mémoire à long termeMémoire à long terme non-déclarative
Mémoire à long terme déclarativeBases neurobiologiques de la mémoire

Bibliographie
  • Doré F, Mercier P. - Les fondements de l'apprentissage et de la cognition - Presses universitaire de Lille, Gaêtan Morin éditeur, 496 p., 1992
  • Cordier F., Gaonac'h D. - Apprentissage et mémoire - Nathan, 127 p., 2004
  • Fortin C., Rousseau R. - Psychologie cognitive : une approche de traitement de l'information - Presses de l'Université du Québec, 434 p. , 1992
  • Malcut G., Pomerleau A., Maurice P. - Psychologie de l'apprentissage : termes et concepts - Edisem, maloine, 243 p., 1995
  • Roulin J.L. - Psychologie cognitive - Bréal éditeurs, 445 p., 2005
  • Purves D., Augustine G.J., Fitzpatrick D., Katz L.C., Lamantia A-S, McNamara J.O., Williams S.M. - Neurosciences - De Boeck, 800 p., 2003
  • Kolb B., Whishaw I. - Cerveau et comportement - De Boeck, 646 p., 2002
  • Bear M.F., Connors B.W., Paradiso M.A. - Neurosciences : à la découverte du cerveau - Masson-Williams, 654 p, 1997
  • Pinel J. - Biopsychologie - Pearson Education France, 508 p., 2007