Glande mammaire
Mammogenèse : involution mammaire

Citation

« On est plus près du coeur quand la poitrine est plate. »

Louis Bouilhet

Documentation web

Sommaire
  1. Reproduction
    1. Vue d'ensemble
    2. Reproduction chez le chien
    3. Reproduction chez le chat
  2. Anatomie du système génital
  3. Physiologie de la reproduction
    1. Mise en place pendant la période embryonnaire
    2. Puberté
    3. Gamétogenèse
    4. Fonction ovarienne
    5. Coït ou copulation
    6. Fécondation
  4. Gestation
    1. Vue d'ensemble
    2. Gestation chez la chienne
    3. Gestation chez la chatte
    4. Alimentation de la mère pendant la gestation
  5. Parturition (mise bas)
    1. Vue d'ensemble
    2. Physiologie de la parturition
    3. Parturition chez la chienne
    4. Parturition chez la chatte
  6. Lactation
    1. Vue d'ensemble
    2. Lactation et anoestrus
    3. Glandes mammaires
      1. Anatomie des glandes mammaires
        1. Origine et développement
        2. Conformation et nombre
      2. Histologie des glandes mammaires
        1. Zone tégumentaire ou cutanée
          1. Papille mammaire (tétine, mamelon ou trayon)
          2. Plexus intradermique
        2. Tissus conjonctif et adipeux
        3. Tissu glandulaire
          1. Alvéoles
          2. Voies d'excrétion du lait
      3. Mammogenèse de la période foetale à la gestation
        1. Période foetale
        2. De la naissance à la puberté
        3. A la puberté
        4. Cycles sans gestation
        5. Gestation
    4. Physiologie de la lactation
      1. Montée de lait (lactogenèse)
      2. Entretien de la lactation (galactopoièse)
      3. Éjection du lait
        1. Réflexe d'éjection de lait
        2. Régulations
      4. Involution mammaire
    5. Lait et allaitement
      1. Alimentation colostrale
        1. Colostrum et immunité
        2. Autres rôles du colostrum
      2. Alimentation lactée
        1. Aspect macroscopique du lait
        2. Composition chimique du lait
      3. Alimentation de la mère pendant la lactation
        1. Chez la chienne
        2. chez la chatte
    6. Alimentation des petits par la mère
      1. Nutrition du foetus
      2. Réflexes primaires ou archaïques impliqués dans la tétée
      3. Sevrage
      4. Allaitement des chiots
      5. Allaitement des chatons
    7. Que faire lorsque la mère ne peut pas allaiter ses nouveau-nés ?
      1. Que vérifier chez les petits ?
      2. Allaitement artificiel
        1. Colostrum de remplacement
        2. Lait de remplacement
        3. Comment faire absorber le lait de remplacement ?
    8. Pathologies liées à la lactation
      1. Pathologies post-partum
        1. Agalacties
        2. Mastites ou mammites
        3. Eclampsie ou tétanie puerpérale
      2. Conséquences sur les nouveau-nés
        1. Absence de prise colostrale : syndrome des 3 H
          1. Hypoglycémie
          2. Hypothermie
          3. Déshydratation
        2. Maladies transmises par le lait
          1. Syndrome du lait toxique
          2. Erythrolyse néonatale du chaton
        3. Fading syndrom
      3. Pathologie des glandes mammaires
        1. Lactation nerveuse (de pseudogestation) ou pseudocyèse
        2. Fibroadénomatose mammaire féline
        3. Mastites ou mammites
        4. Tumeurs mammaires
  7. Comportement maternel

Bibliographie


La lactation est une fonction physiologique des femelles de mammifères qui se traduit par l'élaboration et la sécrétion du lait par les glandes mammaires après la parturition.

C'est la dernière avancée biologique majeure créée par l'évolution.

La tétée par le jeune provoque deux types de réflexes neuro-hormonaux. L'activation des récepteurs sensoriels de la papille (tétine, mamelon ou trayon) provoque :

Mammogenèse
Mammogenèse
(Figure : © vetopsy.fr)


C'est l'apparition des dents de lait (chien et chat) qui permet l'initiation du sevrage par la douleur que provoque la tétée chez la mère.


Processus histologique

L'involution mammaire se fait par apoptose.

L'apoptose est un processus de mort cellulaire initiée par la cellule elle-même (récepteurs cellulaires ou signaux intracellulaires) : c'est pour cela qu'on parle de " suicide cellulaire ". Les mécanismes moléculaires sont complexes.

Les cellules se détruisent en commençant par les cellules épithéliales alvéolaires, puis les autres qui sont remplacées par des cellules adipeuses.

La matrice extracellulaire joue un rôle majeur dans l'involution de la glande mammaire.

1. Les réflexes neuro-hormonaux disparaissent : la production de prolactine et d'ocytocine diminue fortement.

2. Lors de la lactation, certaines cellules ont une partie de leur cytoplasme emportée dans les vésicules lipidiques et meurent sans être remplacées (sécrétion holocrine).

3. L'accumulation de lait dans les canalicules provoque un engorgement de la glande mammaire et l'apparition de protéines qui tarissent également la sécrétion lactée.

Détail de la fontaine de Neptune à Bologne
Détail de la fontaine de Neptune à Bologne
(Photo : creativecommons.org/Patrick Klenet)

L'augmentation de pression provoque une dissociation des structures : on observe une modification de la forme des cellules alvéolaires et de leur interaction avec la membrane basale à laquelle elles sont attachées. Les récepteurs de la prolactine seraient modifiés, la liaison avec la prolactine serait perturbée.

En outre, les protéines du lait et d'autres facteurs spécifiques et en particulier le FIL (Factor Inhibitor of Lactation), petite protéine du lactosérum, s'accumulent à l'intérieur de la lumière alvéolaire avec les autres constituants du lait : un rétrocontrôle négatif par une régulation locale inactive les cellules alvéolaires lorsque le FIL augmente. lorsque le lait est tiré, la concentration du FIL diminue et la production lactée augmente.


Lors d'une nouvelle gestation, la glande mammaire se reforme.

Lactation et involution

La première lactation est bien moins bonne en qualité et en quantité que les suivantes : les canalicules et les cellules épithéliales alvéolaires seraient bien plus développées après la première involution.


Chez la chienne et la chatte, les agonistes dopaminergiques sont employés pour inhiber la sécrétion lactée et induire le tarissement.


Sevrage

Glandes mammairesHistologieMammogenèse
LactationLactogenèseGalactopoièseÉjection du laitInvolution mammaire
AllaitementColostrumLaitAlimentation de la mère
Que faire lorque la mère ne peut allaiterLait de remplacementSevrage
Pathologies liées à la lactationAgalactie, mammitesÉclampsie
Conséquences sur les nouveau-nésSyndrome 3HMaladies transmises par le lait
Pathologie glandes mammairesTumeurs mammairesLactation chienLactation chat

Bibliographie
  • Houdebine L.-M. - Biologie de la lactation - EMC, Obstétrique [5-008-A-30], 2007
  • Martinet J., Houdebine L.-M. - Biologie de la lactation - Editions INSERM/INRA - Paris, 587 p., 1993
  • Johnson M. H., Everritt B. J. - Reproduction - De Boeck Université, Saint-Laurent, 298 p., 2002
  • Thibault Ch., Levasseur M.C. - La reproduction chez les mammifères et l'Homme - Ellipse Editions Marketing S.A., Paris, 928 p., 2001
  • Segalini V. - Le colostrum des carnivores domestiques - Th. Méd. Vét., Maisons-Alfort, 2007
  • Gauclère B., J.P. - Soins et pathologies dominantes du chaton nouveau-né - Th. Méd. Vét.,
    Toulouse,1993, n°93, 140p.
  • Sérieys F. - Le tarissement des vaches laitières - France Agricole Editions, Paris, 224 p., 1997
  • Vaissaire J.-P. - Sexualité et reproduction des mammifères domestiques et de laboratoire - Maloine S.A. Editeur, Paris, 457 p., 1977
  • Royal Canin - Guide pratique de l'élevage félin - 344 p.
  • Royal Canin - Guide pratique de l'élevage canin - 347 p.
  • Fontbonne A;, Levy X., Fontaine E., Gilson C. - Guide pratique de la reproduction canine et féline - MED'COM, Paris, 272 p., 2007