Reproduction : comportement sexuel du chien
Prérogative de dominant : expression de la sexualité

Citation

« Pour gravir un échelon dans la hiérarchie, il faut souvent passer par l'escalier de service. »

Yvan Audouard

Documentation web

Sommaire
  1. Reproduction
    1. Anatomie du système génital
    2. Physiologie de la reproduction
      1. Mise en place pendant la période embryonnaire
      2. Gamétogenèse
        1. Cellules germinales et cellules somatiques
        2. Méiose
        3. Spermatogenèse
        4. Ovogenèse
      3. Fonction ovarienne
        1. Vue d'ensemble de l'activité cyclique
        2. Évolution de la fonction ovarienne au cours de la vie
        3. Développement folliculaire
        4. Cycle des voies génitales
      4. Physiologie de l'ovaire
      5. Gestation
        1. Vue d'ensemble
        2. Préimplantation de l'embryon
        3. Nidation ou implantation de l'embryon
        4. Annexes foetales
        5. Développement de l'embryon
      6. Parturition
      7. Lactation
  2. Reproduction chez le chien
    1. Vue d'ensemble
    2. Physiologie de la reproduction chez le chien
    3. Puberté chez le chien
      1. Puberté chez le chien mâle
      2. Puberté chez la chienne
    4. Cycle oestral chez la chienne
      1. Rythme des chaleurs
      2. Prooestrus
      3. Oestrus
        1. Manifestations de l'oestrus
        2. Particularités physiologiques de la chienne
      4. Metoestrus : gestation ou pseudogestation
      5. Anoestrus
    5. Comportement reproducteur chez le chien
      1. Recherche du partenaire
      2. Comportement précopulatoire
      3. Saillie
      4. Comportement postcopulatoire
      5. Facteurs influençant la reproduction chez le chien
        1. Chiens féraux
        2. Chiens de compagnie
          1. Facteurs physiques
          2. Facteurs psychologiques
    6. Comportement sexuel : prérogative de dominant
      1. Comportement sexuel chez le loup
      2. Chevauchement hiérarchique
      3. Formation du couple de dominant dans la famille
      4. Cas particulier de la chienne parturiante
    7. Sémiologie du comportement sexuel
      1. Refus de la saillie
      2. Choix du partenaire
      3. Contrôle social
      4. Autocontrôles
      5. Comportement sexuel autocentré
    8. Gestation chez la chienne
    9. Parturition ou mise bas chez la chienne
    10. Lactation chez la chienne
  3. Reproduction chez le chat
  4. Que faire devant un trouble de la reproduction ?
    1. Que faire devant une trouble de la parturition ?

Bibliographie

Le comportement sexuel du chien est caractérisé :

  • par le comportement reproducteur proprement dit, mais aussi,
  • par le contrôle social de la sexualité qui est une prérogative de dominant.

La vie sociale du chien obéit, dans son ensemble, à des règles hiérarchiques que ce soit avec ses congénères (meute) ou avec des humains (famille ou groupe social). Ces prérogatives de dominant instaurent des rapports dominant/dominé  qui s'expriment à travers :


Par contre, et j'insiste là-dessus, les relations sont loin d'être toutes hiérarchiques.

La motivation de chaque protagoniste, les associations préférentielles (les copains et les copines), les activités partagées et les jeux ne sont pas régis par la hiérarchie.

Comportement sexuel chez le loup

Coït du loup
(Photo : © Pierre Vernet avec son autorisation)

Les loups sont rassemblés en meutes tout au long de l'année. Cette meute est constituée sur une base familiale autour du couple dominant (mâle et femelle alpha, unis pour la vie, sauf accident) qui occupe la place centrale.

Un loup dominant conserve son titre environ 3 ans en moyenne. L’époque du rut est l’occasion de remettre le pouvoir en cause.


Le couple alpha n'est pas le seul à se reproduire, mais bénéficie d'une priorité pour la reproduction.

  • Il interrompt le comportement sexuel des autres membres de la meute.
  • Sa descendance a le plus de chance de survivre quand les conditions extérieures sont difficiles.


Par contre, chez les chiens féraux, l'établissement de relations préférentielles conduit parfois à un choix du partenaire qui n'est pas forcément lié à la position hiérarchique.


Contrôle social chez le chien : chevauchement hiérarchique

Chevauchement jambe
Chevauchement hiérarchique sur ma jambe en consultation
(Photo : © vetopsy.fr)


Le chien dominant exprime sa sexualité en public, pour bien asseoir cette prérogative.


Le chien dominant effectue des chevauchements :

  • sur d'autres chiens,
  • sur d’autres animaux,
  • sur les jambes de ses maîtres,
  • sur les coussins.

Les femelles, lors des chaleurs, chevauchent également d'autres femelles (chienne ou femme du groupe social). Ce comportement est lié au taux élevé d'oestrogènes aux alentours de l'ovulation : ce n'est pas forcément pathologique, mais cela exprime une certaine désinhibition sociale chez une chienne qui pense se percevoir comme dominante.


Il faut faire la distinction entre chevauchement hiérarchique et copulation vraie. En cas de coït :


La plupart d'entre nous parlons de chevauchement hiérarchique quand ce comportement se produit sur un individu du même sexe !

Copulation
Copulation ou chevauchement hiérarchique ? (Photo : creativecommons.org/Malingering)

Il me semble qu'il peut également avoir lieu sur des congénères de l'autre sexe. Si la femelle n'est pas en chaleurs par exemple, est-ce un comportement sexuel vrai ou un chevauchement hiérarchique ?

Il est fréquent d'entendre les propriétaires dire : «  C'est bizarre ! Il me semble que mon chien est homosexuel ! »

  • Vous savez maintenant que ce chevauchement, ritualisation du comportement copulatoire où la femelle est inférieure hiérarchiquement au mâle (je vous rassure, seulement dans l'espèce canine), veut dire tout simplement : «  C'est moi qui suis le chef ! » Si vous observez bien, vous verrez que ce n'est pas une vraie copulation.
  • L'autre protagoniste, qui vient certainement d'offenser son supérieur hiérarchique, accepte ce chevauchement, et montre alors une posture d'apaisement pour se faire pardonner cette outrecuidance.

Formation du couple de dominant dans la famille

Le chien ou la chienne dominante essaie de former le couple de dominant avec la " femelle " ou le " mâle "du foyer et ne tolère pas l'expression de la sexualité des autres individus.

  • Il peut s'opposer à ce que les maîtres se rapprochent l'un de l'autre : dans ce cas, nous pouvons parler d'une particularité d'une autre prérogative de dominant qui est l'initiative des contacts.
  • Il empêche le maître de s'approcher du lit conjugal : là encore, c'est aussi une particularité d'une autre prérogative de dominant qui est a gestion de l'espace.
Chevauchement jambe
Chevauchement hiérarchique ?


En effet, le chien ou la chienne sait très bien qui, dans la maisonnée, est un mâle et qui est une femelle, par les émissions phéromonales, en particulier humaines.

Plusieurs exemples peuvent illustrer ce propos.

  • Les chiens savent très bien quand les enfants deviennent pubères et souvent, les interactions en sont fortement modifiées.
  • Lorsque la femme est enceinte, le chien est le premier à le savoir.

J'ai reçu un couple en consultation comportementale qui se plaignait du changement du comportement de leur chien : il était devenu agressif depuis un mois environ et protégeait la propriétaire contre toute personne qui s'en approchait. Un test a confirmé ma supposition alors que la grossesse était très récente. Bien entendu, d'autres causes peuvent conduite à la situation décrite.

Cas particulier de la chienne en contact avec des jeunes (chiots, enfants)

Chez la chienne, les événements hormonaux sont identiques que la chienne soit gestante ou pas (metoestrus).

La femelle dominée présente des chaleurs " silencieuses " ou très discrètes, une pseudogestation physiologique et une lactation dite " nerveuse ".

Chevauchement jambe
Chevauchement hiérarchique

La femelle alpha émet des phéromones inhibitrices : la lactation nerveuse qui s'en suit permet aux dominées d'allaiter les chiots de la dominante quand celle-ci part à la chasse ou qu'elle est blessée ou tuée.

Par contre, la femelle dominante a une priorité, comme chez le loup, pour la reproduction.


Pour être seule à posséder une descendance, si elle est en contact avec une autre chienne qui a mis bas, certains comportements, rares il est vrai, peuvent resurgir.

  • La chienne peut s'emparer des chiots de sa rivale.
  • Elle peut même les tuer (infanticides comme on le voit dans d'autres espèces : singes, lions…). La plupart du temps, ce sont les mâles qui tuent les petits, ce qui leur permet de transmettre leur seuls gènes à la descendance de la colonie.

Se pourrait-il être une explication éthologique, parmi d'autres, pour certaines chiennes qui s'attaquent à de très jeunes enfants ? J'ai malheureusement eu le cas d'une chienne Berger allemand qui avait tué un nourrisson alors qu'elle n'avait aucun antécédent agressif envers les humains.


C'est pourquoi, quel que soit le comportement de votre chien, il ne faut jamais le laisser en présence de jeunes enfants sans surveillance !

Je me méfie également des chiens qui gardent les bébés : ce n'est ni leur travail, ni leur place !

Sémiologie du comportement sexuel

ReproductionAnatomie du système génitalReproduction du chienPuberté du chien
Cycle oestral de la chienneComportement reproducteur du chien : coït ou copulation
Comportement sexuelGestation
ParturitionLactationReproduction du chat
Que faire devant un problème de reproduction ?

Bibliographie
  • Johnson M. H., Everritt B. J. - Reproduction - De Boeck Université, Saint-Laurent, 298 p., 2002
  • Thibault Ch., Levasseur M.C. - La reproduction chez les mammifères et l'Homme - Ellipse Editions Marketing S.A., Paris, 928 p., 2001
  • Vaissaire J.-P. - Sexualité et reproduction des mammifères domestiques et de laboratoire - Maloine S.A. Editeur, Paris, 457 p., 1977 -
  • Fontbonne A., Levy X., Fontaine E., Gilson C. - Guide pratique de la reproduction canine et féline - MED'COM, Paris, 272 p., 2007
  • Pieson P., Grandjean D., Sergheraert R., Pibot P. - Guide pratique de l'élevage canin - Royal Canin, 347 p., 1996
  • Pageat P. - Pathologie du comportement du chien - Editions du Point Vétérinaire, Maisons-Alfort, 384 p., 1998
  • Beaumont-Graff E., Massal N. - Guide pratique du comportement du chien - Eyrolles, 286 p., 2006
  • Dehasse J. - Tout sur la psychologie du chien - Odile Jacob, Paris, 400 p., 2009
  • Landsberg G.,Hunthausen W., Ackerman L. - Handbook of behavior problems of the dog and cat -Butterworth-Heinemann, Oxford, 211 p., 2000
  • Atlas d'histologie humaine et animale
  • School of Anatomy and Human Biologie
  • Marieb E. N. - Anatomie et physiologie humaines - De Boeck Université, Saint-Laurent, 1054 p., 1993