Reproduction : cycle des voies génitales chez la femelle
Cycle vaginal et vulvaire

Citation

« Les fleurs ne sont que des organes sexuels, des vagins bariolés ornant la superficie du monde, livrés à la lubricité des insectes. »

Michel Houellebecq

Documentation web

Sommaire
  1. Reproduction
    1. Vue d'ensemble
      1. Reproduction et sexualité
      2. Comportement sexuel
      3. Physiologie de la reproduction
    2. Reproduction chez le chien
    3. Reproduction chez le chat
  2. Anatomie du système génital
  3. Physiologie de la reproduction
    1. Mise en place pendant la période embryonnaire
    2. Puberté
    3. Gamétogenèse
      1. Cellules germinales et cellules somatiques
      2. Méiose
      3. Spermatogenèse
      4. Ovogenèse
        1. Phase de multiplication des ovogonies
        2. Phase d'accroissement ou de croissance
        3. Phase de maturation
    4. Fonction ovarienne
      1. Vue d'ensemble de l'activité cyclique
        1. Cycle ovarien
          1. Ovulation
          2. Cycle ovarien et folliculogenèse
        2. Cycle oestral
        3. Cycle menstruel
      2. Évolution de la fonction ovarienne au cours de la vie
        1. In utero
        2. Entre la naissance et la puberté
        3. À la puberté
        4. À la ménopause
      3. Développement folliculaire
        1. Vue d'ensemble du développement folliculaire
        2. Sortie de la réserve ovarienne
          1. Follicules concernés
          2. Mécanisme de la sortie ovarienne
        3. Croissance basale des follicules
          1. Follicules secondaires
            1. Follicule " plein "
            2. Follicule pré-antral
          2. Follicules tertaires
          3. Mécanisme de la croissance basale
        4. Cycle ovarien ou développement folliculaire terminal
          1. Phase folliculaire
            1. Recrutement des follicules
              1. Follicules recrutables
              2. Mécanisme de recrutement
            2. Sélection des follicules
              1. Follicules ovulatoires
              2. Mécanisme de sélection
            3. Dominance du (ou des follicules)
              1. Survie des follicules et récepteurs à la LH
              2. Atrésie des autres follicules
          2. Phase ovulatoire : ovulation
            1. Phase ovulatoire et hormones : pic de LH
            2. Conséquences du pic de LH
              1. Rupture folliculaire
              2. Maturation de l'ovule dominant
              3. Captation de l'ovule par les trompes utérines
              4. Modifications vasculaires
              5. Modifications hormonales
          3. Phase lutéale
            1. Formation du corps jaune
            2. Évolution du corps jaune
              1. Corps jaune cyclique
              2. Corps jaune de pseudogestation des carnivores
              3. Corps jaune de gestation
                1. Espèces placenta dépendant
                2. Espèces corps jaune dépendant
                3. Rôle de l'embryon dans la gestation
        5. Cycle des voies génitales
          1. Cycle menstruel
            1. Phase menstruelle ou menstruation
            2. Phase proliférative
              1. Reconstitution de l'endomètre
              2. Glaire cervicale
            3. Phase sécrétoire
          2. Cycle vaginal et vulvaire
    5. Coït ou copulation
      1. Coït chez le chien
      2. Coït chez le chat
      3. Érection
      4. Éjaculation
    6. Fécondation
  4. Gestation
    1. Vue d'ensemble
    2. Préimplantation
    3. Nidation
    4. Embryogenèse
      1. Annexes foetales
      2. Placenta
      3. Développement embryonnaire
    5. Gestation chez le chien
    6. Gestation chez le chat
    7. Alimentation de la mère pendant la gestation
  5. Parturition (mise bas)
    1. Vue d'ensemble
    2. Physiologie de la parturition
    3. Parturition chez la chienne
    4. Parturition chez la chatte
  6. Lactation 

Bibliographie


Pendant la phase folliculaire ovarienne, comme la couche fonctionnelle de l'endomètre, l'épithélium vaginal se renouvelle à chaque cycle ovarien.

Epithélium vaginal de ratte
Épithélium vaginal de ratte
(Photo : creativecommons.org/Kim et al. BMC Women's Health 2006 6:14)

Dans certaines espèces, en particulier chez la chienne, les frottis vaginaux permettent de prédire grossièrement l'ovulation pour prévoir la fécondation (coït ou insémination artificielle). Chez la ratte, cette observation est très précise.


Nous décrirons donc le cycle de l'épithélium vaginal chez la chienne qui est un épithélium de revêtement pluristratifié pavimenteux.


Anoestrus

Lors de l'anoestrus, l'épithélium est très fin (quelques couches).

L'épithélium vaginal est constitué de petites cellules rondes, basophiles et à gros noyau qu'on appelle cellules parabasales. Lors d'un frottis vaginal, le nombre de cellules est faible. La coloration la plus utilisée est la coloration de Harris Shorr (comme sur toutes les photos de frottis vaginaux avec l'aimable autorisation du Dr Christian Dumon).

Anoestrus chez la chienne
Anoestrus chez la chienne
(Photo : © Ch Dumon avec son autorisation)

La vulve est de taille normale.

Les écoulements vulvaires sont inexistants.

Prooestrus

Les tailles du vagin, de la vulve et du périnée augmentent proportionnellement aux taux d'oestrogènes pendant le proestrus.

La muqueuse vaginale et l'épithélium, dont les cellules se multiplient activement, s'épaississent pour, semble-t-il, éviter les traumatismes lors de l'intromission pénienne : la muqueuse apparaît blanchâtre, oedématiée et plissée.

Les cellules épithéliales augmentent leur taille (petites cellules, puis grandes cellules intermédiaires) sont moins rondes et deviennent progressivement cornées par la présence de kératine.

Les cellules superficielles kératinisées sont grandes, leur noyau devient pycnotique et finit par disparaître. Elles desquament comme toute cellule d'épithélium malpighien comme celui de la peau par exemple.

On trouve encore des globules rouges sur les lames. Les cellules deviennent acidophiles.

La vulve gonfle pour doubler de volume.

Cet oedème empêche l'intromission pénienne.

Proestrus chez la chienne
Proestrus chez la chienne
(Photo : © Ch Dumon avec son autorisation)

Les écoulements vulvaires (d'origine utérine) sont séro-hémorragiques et la quantité est variable en fonction des chiennes.

Certaines chaleurs peuvent même passées inaperçues chez certaines races de petite taille. Le léchage par la chienne peut aussi " cacher " les chaleurs.

L'écoulement devient de plus en plus séreux au cours du cycle jusqu'à disparaître complètement à la phase lutéale, et, a fortiori, pendant l'anoestrus.

Un écoulement vulvaire peut être observé chez des chiennes impubères (dès l'âge de 8 semaines quelquefois) et signent une vaginite. Les symptômes disparaissent en règle générale après les premières règles.

Oestrus

Oestrus chez la chienne
Oestrus chez la chienne
(Photo : © Ch Dumon avec son autorisation)

Pendant l'oestrus, la taille du vagin et maximale. La tonicité de la vulve permet la copulation.

Les cellules de l'épithélium vaginal sont majoritairement des cellules superficielles kératinisées anucléées et acidophiles : leur taux est supérieur à 70%. Les globules rouges ont disparu. Le fond du frottis est propre.


À partir de cette période, on pratique les dosages de progestérone pour déterminer le moment de l'ovulation. En effet, les erreurs de lecture d'un frottis sont importantes à cause de leur variabilité !

  • < à 1 ng/ml : dosage 3 jours plus tard ;
  • entre 1 et 5 ng/ml : dosage tous les deux jours ;
  • entre 5 et 10 ng/ml : période ovulatoire (saillie après 48 heures) avec un dosage tous les jours ;
  • entre 10 et 25 ng/ml : saillie immédiate.

Toutefois, le taux d'oestrogènes diminue déjà.

  • D'abord, la muqueuse, moins oedématiée, montre des plis très anguleux, juste avant et après le pic de LH, jusqu’à 9 jours après, c'est-à-dire entre l’ovulation et la maturation de l’ovocyte (2 à 5 jours plus tard)
  • Puis, plus tard, la muqueuse s'amincit et laisse apparaître les capillaires sous-jacents.
Metoestrus chez la chienne
Metoestrus chez la chienne
(Photo : © Ch Dumon avec son autorisation)

Metoestrus

En début de metoestrus, on retrouve des cellules vaginales parabasales et intermédiaires.

Le frottis, à fond sale, montre de nombreux polynucléaires qui phagocytent les cellules.


À ce stade, La chienne n'est plus fécondable.


ReproductionAnatomie du système génitalReproduction du chienReproduction du chat
Physiologie de la reproductionMise en place (période embryonnaire)Puberté
GamétogenèseMéioseSpermatogenèseOvogenèse
Cycle ovarien et folliculogenèseCycle oestral et menstruelCycles selon l'âge
Sortie réserve ovarienneCroissance basalePhase folliculairePhase ovulatoire
Phase lutéaleCycle voies génitalesCoït ou copulationFécondationGestation
Développement des annexesDéveloppement de l'embryon
Parturition Lactation

Bibliographie
  • Bergeron C. - Histologie et physiologie de l'utérus - EMC, Gynécologie, 31-L-10
  • Johnson M. H., Everritt B. J. - Reproduction - De Boeck Université, Saint-Laurent, 298 p., 2002
  • Thibault Ch., Levasseur M.C. - La reproduction chez les mammifères et l'Homme - Ellipse Editions Marketing S.A., Paris, 928 p., 2001
  • Vaissaire J.-P. - Sexualité et reproduction des mammifères domestiques et de laboratoire - Maloine S.A. Editeur, Paris, 457 p., 1977 -
  • Fontbonne A., Levy X., Fontaine E., Gilson C. - Guide pratique de la reproduction canine et féline - MED'COM, Paris, 272 p., 2007
  • Mimouni Ph. - Cytologie vaginale et suivi du cycle oestral - Pratique Vét Anim Comp - N°6 - 2004
  • Atlas d'histologie humaine et animale
  • School of Anatomy and Human Biologie
  • Gougeon A. - Anatomie, embryologie et physiologie de l'ovaire - EMC, Endocrinologie-Nutrition, 10-026-A-10
  • Dubest C. - Gonadotrophines hypophysaires - physiologie et exploration fonctionnelle - EMC, Endocrinologie-nutrition, 10-017-0-10
  • Concannon P.W., Hansel W., Visek W.J. - The ovarian cycle of the bitch : plasma estrogen, LH and progesterone - Biol Reprod 13, p.: 112-121, 1975
  • Baird D. - Rôle des gonadotrophines du follicule pré-antral au préovulatoire - Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction, Vol 35, N° 5-C2, p : 24-29, 2006
  • Zeleznik A.J., Hillier S.G. - The role of gonadotropins in the selection of the preovulatory follicle. - Clin Obstet Gynecol,27, p : 927-940, 1984
  • Fanchin R. - Rôle revisité de la LH sur le développement folliculaire - Gynécologie Obstétrique & Fertilité, Volume 30, numéro 10, p: 753-764, 2002
  • Hugues J. N., Cedrin-Durnerin I. - Le rôle de l'hormone lutéinisante dans la physiologie du follicule et du corps jaune - Gynécologie Obstétrique & Fertilité, Volume 28, numéro 10, p: 738-744, 2000