Comportement du chat

Citation

« Il suffit de croiser son regard avec celui d'un chat pour mesurer la profondeur des énigmes que chaque paillette de ses yeux pose aux braves humains que nous sommes. »

Jacques Laurent

Les relations de l'Homme avec l'animal ont toujours fasciné les naturalistes, mais également les philosophes qui se sont penchés sur l'animalité ou la bestialité humaine, ou, inversement, sur l'humanité des animaux. Michelet disait :  « L'animal ! Sombre mystère ! Monde immense de rêves et de douleurs muettes ! »

La domestication du chat présente la particularité d'avoir peu modifié le génotype de l'espèce : depuis la souche sauvage jusqu'à l'heure actuelle, la sélection a exercé une pression bien moindre que chez les autres animaux domestiques ( infos).

chatAujourd'hui, la France est le pays d'Europe qui compte le plus d'animaux familiers : environ 65 millions d'après une enquête Facco/TNS Sofres réalisée en 2004. 51% des foyers possèdent au moins un animal de compagnie ( infos sur l'enquête).

Le chat est l'animal favori des Français après le chien (25,9 % de foyers en possèdent au moins un). Aujourd'hui, comme dans beaucoup d'autres pays, la population de chats dépasse celle des chiens - on en compte quelque 9,9 millions - en raison de la multi possession (1,55 chats par foyer). 30,7% des propriétaires de chats en possèdent au moins deux.

La vie moderne impose à nos compagnons à quatre pattes des stress qui les éloignent de plus en plus de leurs conditions de vie " naturelle " : Ils sont souvent enfermés sans la possibilité de chasser. Les élevages industriels, où ils sont confinés et ont peu de contact avec les humains, ou les chatons récupérés à l'extérieur, " produisent " des animaux au développement comportemental souvent inachevé, toujours déviant. Ces troubles du développement, assortis d'une méconnaissance de la territorialité ou de la communication entre les maîtres et leur animal, conduisent le système, c'est-à-dire le groupe familial (chat y compris), dans un cercle vicieux infernal. L'incompréhension réciproque, les punitions inconsidérées, finissent généralement par des abandons ou, même pire, des euthanasies.

Ce site, qui s'adresse aussi bien à l'amateur éclairé désireux d'approfondir ses connaissances éthologiques, qu'au propriétaire soucieux de mieux comprendre le " fonctionnement " de son compagnon à quatre pattes, est justement fait pour éviter d'en arriver là.

Bibliographie
  • de Fontenay E. - Le silence des bêtes, la philosophie à l'épreuve de l'animalité - Fayard, 784 p., 1998
  • Collectif sous la direction de Boris Cyrulnik - Si les lions pouvaient parler, essai sur la condition animale - Quarto, Gallimard, 1517 p., 1998