Neurophysiologie de l'audition : voies auditives secondaires
Noyau genouillé médian (corps géniculé médial) du thalamus

Citation

« Je ne fais rien, et je fais la chose la plus importante dans la vie d'un homme : j'écoute ce que j'avais besoin d'entendre de moi-même. »

Paulo Coelho

Documentation web

Sommaire

Les différentes voies auditives secondaires ascendantes, par le lemnisque latéral, aboutissent toutes au colliculus inférieur (ou tubercule quadrijumeau postérieur).

Voies auditives
Voies auditives
(Figure : © vetopsy.fr d'après Cheveigné)

Certaines fibres y vont directement, d'autres font des relais dans les noyaux intermédiaires :


Le noyau genouillé médian du thalamus constitue un étage hautement intégrateur de la voie auditive.

Il discrimine les fréquences et les intensités des sons avant de les acheminer vers les aires corticales.

Parties du noyau genouillé
médian du thalamus

Le corps genouillé médian, noyau thalamique situé dans le diencéphale au-dessus du pulvinar, est relié principalement :

Le corps genouillé médian, comprend trois parties :

1. La partie ventrale (ou latérale) est purement auditive. On l'appelle également partie " lemniscale  " (ou auditive primaire).

C'est dans cette zone que projettent les fibres venant du noyau central du colliculus inférieur. La cochléotopie laminaire y est présente : les basses fréquences dans les couches superficielles (partie ventrale), les hautes fréquences dans les couches profonde (partie dorsale). Cette partie projette essentiellement sur la couche IV du cortex auditif primaire AI.

Certaines fibres, comme dans le colliculus inférieur, sont sensibles à des sons complexes particuliers.

Colliculus supérieur et noyau genouillé médian
Colliculus supérieur et noyau genouillé médian
chez la souris (89/132)
(Figure : © braininfo.org)

2. La partie médiane, magnocellulaire, est très grossièrement sensible aux stimulations acoustiques.

Elle reçoit des afférences en provenance du colliculus inférieur, mais également d'autres systèmes sensoriels et projette préférentiellement vers l'aire auditive primaire AI. Son rôle est mal connu : éveil du cortex auditif ?

3. La partie dorsale répond peu aux sons.

Elle peut se décomposer en plusieurs noyaux aux afférences et efférences particulières : le noyau dorsal superficiel, propre et profond, sa partie médiane est appelée noyau supragenouillé.

La partie dorsale reçoit des afférences du colliculus supérieur et de la région dorsale du tegmentum mésencéphalique et projette sur les aires auditives secondaires. Elle pourrait jouer un rôle dans la reconnaissance des sons spécifiques à chaque espèce (sexuels, alarme…).

Comme pour le colliculus inférieur, ces deux parties, appelées aussi " non-lemniscales  " ou " auditives diffuses ", sont des zones de convergence multisensorielle qui intègrent les stimulations auditives aux autres sens (somatosensoriel, visuel).

Afférences et efférences

Le noyau genouillé médian reçoit des inputs de toutes les voies provenant des noyaux inférieurs, mais également des projections directes du noyau cochléaire dorsal.

Ces projections sont ipsilatérales, mais également controlatérales par la commissure de von Gudden qui relie les deux noyaux genouillés.


De plus, c'est à ce niveau thalamique que convergent des stimuli provenant de la moelle épinière, du cervelet et des autres organes des sens pour permettre une intégration complexe qui prépare les comportements (réponses motrices à un changement dans l'environnement).

En outre, le cortex auditif envoie des fibres descendantes sur le corps genouillé médian pour entretenir des boucles thalamocorticales auditives.

Les relations thalamocorticales sont extrêmement complexes : (le système auditif thalamo-cortical : anatomie, propriétés neuronales et plasticité fonctionnelle 1 et 2).

La partie ventrale du corps genouillé médian envoie des fibres, les radiations auditives, qui aboutissent au cortex auditif.

Cortex auditif

AuditionOreille externeOreille moyenneOreille interne
Voies auditives Cortex auditifAudition du chienAudition du chat
Audition de l'hommeEquilibreCommunication sonore

Bibliographie
  • Kahle W. - Anatomie, Tome 3 Système nerveux et organes des sens - Flammarion Médecine-Sciences, 423 p., 2007
  • Marieb E. N. - Anatomie et physiologie humaines - De Boeck Université, Saint-Laurent, 1054 p., 1993
  • Rosenzweig M.R., Leiman A.L., Breedlove S.M. - Psychobiologie  - DeBoeck Université, Bruxelles, 849 p., 1998
  • Purves D., Augustine G.J., Fitzpatrick D., Katz L.C., Lamantia A-S, McNamara J.O., Williams S.M. - Neurosciences - De Boeck, 800 p., 2003
  • Kolb B., Whishaw I. - Cerveau et comportement - De Boeck, 646 p., 2002
  • Bear M.F., Connors B.W., Paradiso M.A. - Neurosciences : à la découverte du cerveau - Masson-Williams, 654 p, 1997
  • Gazzaniga, Ivry, Mangun - Neurosciences cognitives - De Boeck, 585 p., 2001
  • Bourdelle E., Bressou C. - Anatomie régionale des animaux domestiques, IV, Carnivores, Chien et chat - Baillière et fils, Paris, 502 p., 1953
  • Blin P.C., Millerant J.J. - L'oreille moyenne du chien - Animal de compagnie, n° 27, p. 189-209, 1972