Reproduction : physiologie de l'érection
Système nerveux médullaire et périphérique (étage effecteur)

Citation

« Les érections de la pensée sont comme celles du corps : elles ne viennent pas à volonté. »

Gustave Flaubert

Documentation web

Sommaire
  1. Reproduction
    1. Vue d'ensemble
    2. Reproduction chez le chien
    3. Reproduction chez le chat
  2. Anatomie du système génital
  3. Physiologie de la reproduction
    1. Mise en place pendant la période embryonnaire
    2. Puberté
    3. Gamétogenèse
      1. Cellules germinales et cellules somatiques
      2. Méiose
      3. Spermatogenèse
      4. Ovogenèse
        1. Phase de multiplication des ovogonies
        2. Phase d'accroissement ou de croissance
        3. Phase de maturation
    4. Fonction ovarienne
      1. Vue d'ensemble de l'activité cyclique
      2. Évolution de la fonction ovarienne au cours de la vie
      3. Développement folliculaire
        1. Vue d'ensemble du développement folliculaire
        2. Sortie de la réserve ovarienne
        3. Croissance basale des follicules
      4. Cycle ovarien ou développement folliculaire terminal
      5. Cycle des voies génitales
        1. Cycle menstruel
        2. Cycle vaginal et vulvaire
    5. Coït ou copulation
      1. Coït chez le chien
        1. Recherche du partenaire
        2. Comportement précopulatoire
        3. Saillie
        4. Comportement postcopulatoire
        5. Facteurs influençant la reproduction chez le chien
          1. Chiens féraux
          2. Chiens de compagnie
            1. Facteurs physiques
            2. Facteurs psychologiques
      2. Coït chez le chat
      3. Érection
        1. Anatomie pénienne
        2. Mécanisme de l'érection
          1. Mécanisme général
          2. Particularités spécifiques
        3. Déclenchements de l'érection
          1. Érection psychogène
          2. Érection réflexe
          3. Érection du sommeil paradoxal
        4. Physiologie de l'érection
          1. Système orthosympathique et parasympathique
            1. Centre médullaire dorso-lombaire orthosympathique
            2. Centre médullaire sacré parasympathique
          2. Sytème nerveux somatique
          3. Mécanisme moléculaire
          4. Voies cérébrales et neurotransmetteurs
            1. Ocytocine et dopamine
            2. Sérotonine
      4. Éjaculation
        1. Sperme
          1. Production
          2. Composition
        2. Physiologie de l'éjaculation
          1. Emission du sperme
          2. Expulsion du sperme
    6. Fécondation
  4. Gestation
    1. Vue d'ensemble
    2. Préimplantation
    3. Nidation
    4. Embryogenèse
      1. Annexes foetales
      2. Placenta
      3. Développement embryonnaire
    5. Gestation chez la chienne
    6. Gestation chez le chat
    7. Alimentation de la mère pendant la gestation
  5. Parturition (mise bas)
    1. Vue d'ensemble
    2. Physiologie de la parturition
    3. Parturition chez la chienne
    4. Parturition chez la chatte
  6. Lactation 

Bibliographie


L’érection pénienne est un phénomène neuro-vasculaire qui consiste en une relaxation des fibres musculaires lisses des corps érectiles, la vasodilatation des aréoles ou cavernes du pénis, parachevée par une occlusion veineuse.


Les commandes et la médiation nerveuse de l'érection sont constitués par :

1. un étage effecteur médullaire et périphérique composé par :

  • le système nerveux autonome, au niveau de la moelle lombaire et sacrée,
  • le système nerveux somatique.

2. un étage afférent cérébral qui dépend de stimulations diverses et de neuromédiateurs centraux à l'effet :

  • facilitent l’érection : ocytocine, dopamine, acide glutamique, acétylcholine, NO, NPY, VIP…
  • inhibent l'érection : sérotonine, opioïdes, GABA….

Système orthosympathique et parasympathique

Les fibres ortho et parasympathiques se retrouvent dans les plexus pelviens et forment le nerf caverneux qui innervent les corps caverneux.

Centre médullaire dorso-lombaire orthosympathique


Le centre médullaire dorso-lombaire orthosympathique est situé entre T10 et L2.


Ce centre envoie des fibres préganglionnaires qui quittent la moelle par la racine ventrale et synapsent dans la chaîne paravertébrale et les plexus dont le principal est le plexus hypogastrique supérieur duquel partent les nerfs hypogastriques.

Mécanismes neurologiques de l'érection et de l'éjaculation
Mécanismes neurologiques de l'érection et de l'éjaculation
(© vetopsy.fr)

Ceux-ci rejoignent le plexus pelvien, pour innerver le pénis par le nerf caverneux.

D'autres neurones préganglionaires traversent les plexus sans synapser pour aller directement au contact de neurones noradrénergiques dans le plexus pelvien. D'autres enfin, se connectent, au niveau lombo-sacré, aux nerfs pelviens ou au nerf pudental.

La noradrénaline :


La noradrénaline est l'hormone du stress ce qui explique que des phénomènes aussi divers que la douleur, l’anxiété, la peur, les émotions négatives… inhibent l’érection.


Centre médullaire sacré
parasympathique


Le centre médullaire sacré parasympathique est situé entre S2 et S4.


Il envoie des neurofibres parasympathiques dont les axones forment les nerfs pelviens qui aboutissent,

  • soit dans le plexus pelvien (ou hypogastrique) ou certains font synapse pour former, avec les fibres orthosympathiques, le nerf caverneux,
  • ou, rejoignent le nerf pudental pour rejoindre les ganglions intramuraux des organes pelviens et forme, en partie, le nerf dorsal du pénis.

Lors de l'érection, la sécrétion prédominante est alors celle de l'acétylcholine et du VIP (Vasoactive Intestinal Peptide).


Le plexus pelvien, dont l'anatomie et la composition varient selon les espèces, est donc composé de fibres orthosympathiques et parasympathiques qui forment le nerf caverneux.


Sytème nerveux somatique


Le centre somatique est constitué par le nerf pudendal (ou nerf honteux).

Monoxyde d'azote (NO)La branche principale du nerf pudental provient du 3ème nerf sacral (complété par la 2ème et la 4ème) et est formé :

Mécanisme moléculaire de l'érection

Que se passe-t-il lors de l'érection ?

  • Un neuromédiateur, l’oxyde nitrique ou monoxyde d'azote (NO), est libéré par les cellules endothéliales et les terminaisons nerveuses parasympathiques.
  • Le NO active la guanylate cyclase qui induit la synthèse de Guanosine MonoPhosphate cyclique (GMPc), second messager intracellulaire du NO.
  • La GMPc active elle-même une kinase qui abaisse le calcium libre cellulaire, ce qui provoque la relaxation des fibres musculaires lisses des corps caverneux et donc, sa vasodilatation et l’érection.

La fin de l’érection résulte de la dégradation du GMPc par les phosphodiestérases de type 5 (PDE 5).

Voies cérébrales

ReproductionAnatomie du système génitalReproduction du chienReproduction du chat
Physiologie de la reproductionMise en place (période embryonnaire)Puberté
GamétogenèseCycles ovariensCoït ou copulationÉrectionÉjaculation
FécondationGestationDéveloppement des annexes
Développement de l'embryonParturition Lactation

Bibliographie
  • Johnson M. H., Everritt B. J. - Reproduction - De Boeck Université, Saint-Laurent, 298 p., 2002
  • Thibault Ch., Levasseur M.C. - La reproduction chez les mammifères et l'Homme - Ellipse Editions Marketing S.A., Paris, 928 p., 2001
  • Vaissaire J.-P. - Sexualité et reproduction des mammifères domestiques et de laboratoire - Maloine S.A. Editeur, Paris, 457 p., 1977 -
  • Fontbonne A., Levy X., Fontaine E., Gilson C. - Guide pratique de la reproduction canine et féline - MED'COM, Paris, 272 p., 2007
  • Atlas d'histologie humaine et animale
  • School of Anatomy and Human Biologie
  • Marieb E. N. - Anatomie et physiologie humaines - De Boeck Université, Saint-Laurent, 1054 p., 1993