Système génital mâle
Structure du pénis et prépuce (ou fourreau)

Citation

« Savoir ce qui constitue un pénis est une question qui reste à débattre. »

G.L. Simons

Documentation web

Sommaire

Après avoir abordé la morphologie du pénis, étudions :

  • la structure du pénis,
  • le prépuce (anciennement fourreau).
Organes génitaux du chien mâle
Organes génitaux du chien mâle
(© vetopsy.fr)

Structure du pénis

Formations érectiles du pénis

Muscles du pénis
Muscles du pénis
(© vetopsy.fr d'après Barone)

Les parties érectiles du pénis, déjà étudiées, sont formées par :

Muscles du pénis

Le pénis possède plusieurs muscles.

1. Le muscle impair bulbo-spongieux (ou bulbo-caverneux).

2. Les muscles pairs ischio-caverneux, surmontant les piliers du pénis, ont pour origine la tubérosité ischiatique pour finir sur les corps caverneux du pénis.


Ils jouent un rôle dans l'érec
tion :

  • en comprimant les vaisseaux et les piliers du pénis contre le bassin, empêchant le reflux sanguin,
  • en dirigeant le pénis pour la copulation.
    • Pour les chiens, en tirant sur la partie fixe du pénis, il l'écarte de la paroi abdominale ;
    • Pour les chats, à pénis rétrofléchi, ces muscles sont larges et il dirige le pénis vers l'avant.
Érection du pénis rétrofléchi du chat
Érection du pénis rétrofléchi du chat
© Prof John Parrish (avec son autorisation)

3. Le muscle rétracteur du pénis est formé de fibres lisses et permet le retour du pénis au repos après l'érection.

Le muscle rétracteur du pénis est présent chez les animaux domestiques, mais absent chez l'homme. Lorsqu'il est contracté (hors érection), il permet la flaccidité du pénis, protégeant le gland sous le prépuce. Son relâchement provoque, en partie, l'érection.

Il prend son origine sur les deux premières vertèbres coccygiennes et se termine au niveau du fond du prépuce en envoyant des faisceaux à l'anus (pars analis), au bulbe du pénis, au scrotum

Prépuce (ou fourreau)

Le prépuce (ou fourreau) est un revêtement cutané qui recouvre le gland ou la partie libre du pénis au repos.

  • Il se termine par l'ostium préputial qui ouvre sur la cavité préputiale.
  • Au fond de la cavité, des glandes, de type sébacé, les glandes préputiales (ou de Tyson), sécrètent le smegma préputial, spécifique de l'espèce, qui contient des phéromones jouant un rôle important dans certaines espèces (comme le verrat, le rat ou la souris).
Gland (partie allongée et bulbe) et prépuce du chien
Gland (partie allongée et bulbe) et prépuce (disséqué) du chien
(Photo : © vetopsy.fr)

Chez le chien, le prépuce est long et est attaché à la paroi abdominale par un pli de peau épais.

  • Il est libre à l'extrémité avec un conduit préputial relativement étroit, mais qui se dilate facilement.
  • Il se réfléchît en face du bulbe du gland et possède, en face interne, des nodules lymphatiques,
  • Il existe deux muscles préputiaux crâniaux qui tirent le prépuce vers l'avant.
Gland (partie allongée et bulbe) et prépuce du chien
Érection du pénis rétrofléchi du chat
© Prof John Parrish (avec son autorisation)

Chez le chat, au pénis rétrofléchi, ainsi que dans les espèces à pénis pendant (comme l'homme), le prépuce est court, ne recouvre que le gland et n'est pas attaché à la paroi abdominale.

  • La cavité préputiale possède un frein du prépuce (qui n'existe pas chez le chien).
  • Il est couvert de poils.

Reproductionsystème génitalDéveloppement du système génital
Système génital mâletesticulessVoies spermatiques Urètre
Glandes et formations érectiles annexées à l'urètre
ProstatePénisSystème génital femelle

Bibliographie
  • Barone R. - Anatomie comparée des mammifères domestiques - Tome 4, Splanchnologie II, Editions Vigot, Paris, 951 p., 1990
  • Marieb E. N. - Anatomie et physiologie humaines - De Boeck Université, Saint-Laurent, 1054 p., 1993
  • Rosenzweig M.R., Leiman A.L., Breedlove S.M. - Psychobiologie  - DeBoeck Université, Bruxelles, 849 p., 1998
  • Thibault Ch., Levasseur M.C. - La reproduction chez les mammifères et l'Homme - Ellipse Editions Marketing S.A., Paris, 928 p., 2001
  • http://www.embryology.ch/genericpages/moduleembryofr.html
  • http://embryology.med.unsw.edu.au/