Reproduction : développement folliculaire terminal
Cycle ovarien : phase folliculaire (dominance et atrésie)

Citation

« Qui domine les autres est fort. Qui se domine est puissant. »

Lao-Tseu

Documentation web

Sommaire
  1. Reproduction
    1. Vue d'ensemble
      1. Reproduction et sexualité
      2. Comportement sexuel
      3. Physiologie de la reproduction
    2. Reproduction chez le chien
    3. Reproduction chez le chat
  2. Anatomie du système génital
  3. Physiologie de la reproduction
    1. Mise en place pendant la période embryonnaire
    2. Puberté
    3. Gamétogenèse
      1. Cellules germinales et cellules somatiques
      2. Méiose
      3. Spermatogenèse
      4. Ovogenèse
        1. Phase de multiplication des ovogonies
        2. Phase d'accroissement ou de croissance
        3. Phase de maturation
    4. Fonction ovarienne
      1. Vue d'ensemble de l'activité cyclique
        1. Cycle ovarien
          1. Ovulation
          2. Cycle ovarien et folliculogenèse
        2. Cycle oestral
        3. Cycle menstruel
      2. Évolution de la fonction ovarienne au cours de la vie
        1. In utero
        2. Entre la naissance et la puberté
        3. À la puberté
        4. À la ménopause
      3. Développement folliculaire
        1. Vue d'ensemble du développement folliculaire
        2. Sortie de la réserve ovarienne
          1. Follicules concernés
          2. Mécanisme de la sortie ovarienne
        3. Croissance basale des follicules
          1. Follicules secondaires
            1. Follicule " plein "
            2. Follicule pré-antral
          2. Follicules tertaires
          3. Mécanisme de la croissance basale
        4. Cycle ovarien ou développement folliculaire terminal
          1. Phase folliculaire
            1. Recrutement des follicules
              1. Follicules recrutables
              2. Mécanisme de recrutement
            2. Sélection des follicules
              1. Follicules ovulatoires
              2. Mécanisme de sélection
            3. Dominance du (ou des follicules)
              1. Survie des follicules et récepteurs à la LH
              2. Atrésie des autres follicules
          2. Phase ovulatoire : ovulation
            1. Phase ovulatoire et hormones : pic de LH
            2. Conséquences du pic de LH
              1. Rupture folliculaire
              2. Maturation de l'ovule dominant
              3. Captation de l'ovule par les trompes utérines
              4. Modifications vasculaires
              5. Modifications hormonales
          3. Phase lutéale
            1. Formation du corps jaune
            2. Évolution du corps jaune
              1. Corps jaune cyclique
              2. Corps jaune de pseudogestation des carnivores
              3. Corps jaune de gestation
                1. Espèces placenta dépendant
                2. Espèces corps jaune dépendant
                3. Rôle de l'embryon dans la gestation
        5. Cycle des voies génitales
          1. Cycle menstruel
            1. Phase menstruelle ou menstruation
            2. Phase proliférative
              1. Reconstitution de l'endomètre
              2. Glaire cervicale
            3. Phase sécrétoire
          2. Cycle vaginal et vulvaire
    5. Coït ou copulation
      1. Coït chez le chien
      2. Coït chez le chat
      3. Érection
      4. Éjaculation
    6. Fécondation
  4. Gestation
    1. Vue d'ensemble
    2. Préimplantation
    3. Nidation
    4. Embryogenèse
      1. Annexes foetales
      2. Placenta
      3. Développement embryonnaire
    5. Gestation chez le chien
    6. Gestation chez le chat
    7. Alimentation de la mère pendant la gestation
  5. Parturition (mise bas)
    1. Vue d'ensemble
    2. Physiologie de la parturition
    3. Parturition chez la chienne
    4. Parturition chez la chatte
  6. Lactation 

Bibliographie


À la puberté, le cycle ovarien proprement dit se met en place.


Le follicule ovarien évolue suivant un cycle bien précis composé de trois phases qui ne correspondent qu'au développement folliculaire terminal.

Taux de FSH et LH, d'oestrogènes et de progestérone lors du cycle ovarien chez la femme
Taux de FSH et LH, d'oestrogènes et de progestérone lors du cycle ovarien chez la femme
(© vetopsy.fr)


La dominance est associée à la survie du ou des follicules dominants, au blocage du recrutement des autres follicules et leur entrée en atrésie.

Survie des follicules et
récepteurs à la LH


L'expression des récepteurs à la LH sur les cellules de la granulosa jouerait un rôle majeur dans la survie des follicules dominants lors de la décroissance de la FSH.

1. Les cellules de la thèque interne (riches en récepteurs à la LH), produisent une grande quantité d'androgènes (androstènedione), précurseurs des oestrogènes, en particulier l'estradiol chez la femme.

Chez la femme, le taux d'inhibine A s'élève en même temps que les oestrogènes.

Son rôle principal est de renforcer localement l'effet LH sur la thèque interne du follicule dominant pour favoriser la production d'androgènes et la production d'oestrogènes par l'aromatase.

2. Les cellules de la granulosa continuent à se multiplier sous l'action de facteurs de croissance (IGF, GDF-9 sécrété par l'ovocyte…) qui potentialisent les effets de la LH :

  • sur la thèque interne, ce qui stimule la formation d'inhibine A qui augmente la sécrétion d'androgènes par la thèque interne,
  • sur les cellules de la granulosa, où apparaissent de nombreux récepteurs à LH qui ce qui provoque une action directe de la LH sur la prolifération des cellules de la granulosa et sur l'aromatase., ce qui a pour conséquence de pallier la baisse de la FSH.


En effet, la sécrétion croissante d'oestrogènes pendant la phase terminale a pour effet de diminuer le taux de FSH qui
devient trop faible pour :

  • le recrutement d'autres follicules,
  • le développement des autres follicules qui subissent l'atrésie.
Sécrétions hormonales pendant la phase folliculaire
(© vetopsy.fr)

La FSH stimulerait une protéase, la pregnancy associated protein P-A (PAPP-A), digérant l'IGFBP (protéine de liaison des IGF qui inhibe l'IGF (IGF-2, en particulier) dans le liquide folliculaire) : l'IGF stimule alors l'aromatase qui transforme l'androstènedione en oestrogènes, ce qui accroit la production de l'IGF par les cellules de la granulosa et ainsi de suite. Elle ferait disparaître l'inhibition provoquée par la BMP15 ovocytaire sur la différenciation des cellules de la granulosa.

3. La vascularisation du (ou des) follicule dominant est largement augmentée par l'expression des facteurs angiogéniques (VEGF, FGF) sous l'influence de la LH.

Atrésie des autres follicules


Vous pouvez suivre l'atrésie des follicules ovariens sur l'atlas d'histologie animale et humaine ( infos).

Cette atrésie est due à la rétroinhibition des oestrogènes sur la sécrétion des gonadotrophines qui bloque le recrutement d'autres follicules que les dominants.

Cette atrésie ou apoptose est contrôlée par des gènes et provoque une fragmentation de l’ADN des cellules de la granulosa des follicules antraux. Puis, les fibres conjonctives du stroma ovarien envahissent l'antrum jusqu'à disparition complète.

Follicule atrétique
Follicule atrétique
(Photo : © webapps.fundp.ac.be - licence -)


Chez la femme, on estime que le nombre d'ovocytes est de 7 millions vers 7 mois de grossesse, 1 million à la naissance, 400 000 à la puberté pour 400 qui arriveront à l'ovulation.

Cette atrésie concerne donc 99% des follicules qui disparaissent complètement du stroma ovarien. Dans les follicules pré-antraux, c'est l'ovocyte qui entrent en apoptose.

Il se produit une apoptose dont le principal événement déclencheur est le manque de facteurs de croissance et de FSH.

  • En effet, si on injecte de la FSH à la femme pendant cette période, il se produit une superovulation par la sélection de plusieurs follicules " dominants ".
  • L'IGF1 (insuline like growth factor 1) amplifie l'action de la FSH par la concentration locale de leurs récepteurs au niveau folliculaire. Si le taux de sa protéine de liaison (IGFBP) est élevé, le follicule subit l'atrésie.

Phase ovulatoire du cycle ovarien : ovulation

ReproductionAnatomie du système génitalReproduction du chienReproduction du chat
Physiologie de la reproductionMise en place (période embryonnaire)Puberté
GamétogenèseMéioseSpermatogenèseOvogenèse
Cycle ovarien et folliculogenèseCycle oestral et menstruelCycles selon l'âge
Sortie réserve ovarienneCroissance basalePhase folliculairePhase ovulatoire
Phase lutéaleCycle voies génitalesCoït ou copulationFécondationGestation
Développement des annexesDéveloppement de l'embryon
Parturition Lactation

Bibliographie
  • Johnson M. H., Everritt B. J. - Reproduction - De Boeck Université, Saint-Laurent, 298 p., 2002
  • Thibault Ch., Levasseur M.C. - La reproduction chez les mammifères et l'Homme - Ellipse Editions Marketing S.A., Paris, 928 p., 2001
  • Vaissaire J.-P. - Sexualité et reproduction des mammifères domestiques et de laboratoire - Maloine S.A. Editeur, Paris, 457 p., 1977 -
  • Fontbonne A., Levy X., Fontaine E., Gilson C. - Guide pratique de la reproduction canine et féline - MED'COM, Paris, 272 p., 2007
  • Atlas d'histologie humaine et animale
  • School of Anatomy and Human Biologie
  • Gougeon A. - Anatomie, embryologie et physiologie de l'ovaire - EMC, Endocrinologie-Nutrition, 10-026-A-10
  • Dubest C. - Gonadotrophines hypophysaires - physiologie et exploration fonctionnelle - EMC, Endocrinologie-nutrition, 10-017-0-10
  • Concannon P.W., Hansel W., Visek W.J. - The ovarian cycle of the bitch : plasma estrogen, LH and progesterone - Biol Reprod 13, p.: 112-121, 1975
  • Baird D. - Rôle des gonadotrophines du follicule pré-antral au préovulatoire - Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction, Vol 35, N° 5-C2, p : 24-29, 2006
  • Zeleznik A.J., Hillier S.G. - The role of gonadotropins in the selection of the preovulatory follicle. - Clin Obstet Gynecol,27, p : 927-940, 1984
  • Fanchin R. - Rôle revisité de la LH sur le développement folliculaire - Gynécologie Obstétrique & Fertilité, Volume 30, numéro 10, p: 753-764, 2002
  • Hugues J. N., Cedrin-Durnerin I. - Le rôle de l'hormone lutéinisante dans la physiologie du follicule et du corps jaune - Gynécologie Obstétrique & Fertilité, Volume 28, numéro 10, p: 738-744, 2000