• Comportement du chien et
    du chat
  • Celui qui connait vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme
    • Konrad Lorenz
  • Biologie, neurosciences et
    sciences en général
  •  Le but des sciences n'est pas d'ouvrir une porte à la sagesse infinie,
    mais de poser une limite à l'erreur infinie
    • La vie de Galilée de Bertold Brecht

Notions d'électricité
Condensateur

Sommaire
  1. Électricité
    1. Notions succinctes
      1. Intensité du courant
      2. Différence de potentiel
      3. Résistance et conductance
      4. Loi d'Ohm
    2. Condensateurs
      1. Notion de condensateur
      2. Circuit avec un condensateur
      3. Résistances et condensateurs en série et en parallèle
      4. Circuit avec une résistance et un condensateur en parallèle
  2. Potentiels membranaires
    1. Vue d'ensemble
    2. Techniques de mesure
    3. Potentiel de membrane
      1. Première mesures
      2. Voltage clamp
      3. Patch-clamp
    4. Potentiel de membrane
      1. Rôles de la membrane
        1. Vue d'ensemble des phénomènes électriques
        2. Capacité de la membrane
        3. Résistance de la membrane
          1. Propagation électrotonique du potentiel
          2. Résistance d'entrée neuronale
      2. Rôles de milieux intra et extracellulaires
        1. Répartition des concentrations ioniques
        2. Équation de Nernst
        3. Potentiels d'équilibre des ions incriminés
    5. Potentiel de repos
      1. Mesure
      2. Ions mis en jeu
        1. Ions K+
        2. Ions Cl-
        3. Ions Na+
    6. Potentiel d'action
      1. Décours
      2. Propriétés
        1. Seuil de déclenchement
        2. Amplitude : loi du tout ou rien
        3. Période réfractaire
        4. Propagation ou conduction
      3. Mouvements ioniques lors du potentiel d'action
        1. Phases de dépolarisation
        2. Phase de repolarisation
        3. Phase d'hyperpolarisation
    7. Potentiel gradué
      1. Vue d'ensemble
      2. Techniques de mesure
      3. Potentiels postsynaptiques
        1. Potentiels postsynaptiques excitateurs (PPSE)
        2. Potentiels postsynaptiques inhibiteurs (PPSI)
          1. Mesure du PPSI
          2. Explication du phénomène
          3. Effet shunt
        3. Sommations spatiales et temporelles des PPS
          1. Types de sommations
          2. Sommation algébrique et résistance d'entrée
        4. Conclusion générale sur l'efficacité synaptique
      4. Potentiels récepteurs
  3. Synapses

Bibliographie

Pour comprendre ce qui se passe lors des changements de potentiel membranaire, on doit aborder succinctement des notions d'électricité.

Condensateur

Un condensateur est un élément capable de stocker des charges électriques. Il consiste habituellement en deux armatures bonnes conductrices de l'électricité (ou électrodes), séparées par un milieu isolant polarisable (diélectrique, i.e. qui ne contient pas de charges électriques susceptibles de se déplacer).

Faraday et Coulomb
Mickael Faraday et Charles-Augustin de Coulomb

Lorsque le condensateur est chargé avec une charge q, cela signifie que :

  • l'une de ses armatures a stocké une charge $+q$,
  • l'autre a accumulé une charge $-q$.
  • La charge se mesure en coulombs (C), du nom de l'officier, ingénieur et physicien français Charles-Augustin de Coulomb - 1736-1806 - (loupe électrostatique). Le coulomb est la quantité d'électricité traversant une section d'un conducteur parcouru par un courant d'intensité d'un ampère pendant une seconde ($1C = 1As$). Il équivaut à $6,241\,509\,629\,152\,65 \times 10^{18}$ charges élémentaires (e).

La possibilité qu'a un condensateur d'accueillir des charges n'est pas infinie.

La capacité électrique, exprimée en farads (F), du nom du physicien anglais Michael Faraday (1791-1867), peut être définie comme étant la somme des charges électriques du conducteur divisée par le potentiel du conducteur :

$C=\dfrac {Q}{U}$ ou exprimée à l'aide du flux électrique (théorème de Gauss), $C=\epsilon _0\dfrac {\Phi}{U}$ où :

  • $Q$ est la charge (en coulombs - C -) ;
  • $U$ est la différence de potentiel aux bornes de l'élément (en volts - V -) ;
  • $\epsilon _0$ la permittivité du vide ;
  • Chargement et déchargement d'un condensateur
    Chargement et déchargement d'un condensateur
    (Figure : vetopsy.fr)
    $\Phi$ est le flux électrique associé à la charge $Q$.

On peut exprimer cette expression en fonction de l'intensité du courant en la dérivant :

  • Comme $Q=CU$ et donc $\dfrac{dQ}{dt}=C\dfrac{dU}{dt}$ et comme $\dfrac{dQ}{dt}=I$, alors
  • $I_c=C\dfrac{dU}{dt}$ avec $I_c$ représentant le courant capacitatif.

Circuits avec condensateur

Vue d'ensemble

1. Soit un circuit avec un générateur électrique de force électromotrice $E$, un condensateur et un commutateur.

  • Lorsque le commutateur est fermé, le condensateur est soumis à l'action de la force électromotrice E. Le courant charge le condensateur : les charges s'accumulent de chaque côté des armatures et ne traversent évidemment pas l'isolant situé entre les deux.
  • Lorsqu'on ouvre le commutateur, les charges stockées sur les armatures restent en place et donc, on observe une différence de potentiel $V$ qui est égale à $Q/C$ (cf. plus haut). Le chargement du condensateur se fait aussi longtemps que $V<E$ et s'arrête dès que $V=E$.

2. Soit le même circuit auquel on ajoute une résistance ($R$) et on ferme l'interrupteur.

Résistances et condensateurs
Résistances et condensateurs
(Figure : vetopsy.fr)

Au départ, la résistance est soumise à une différence de potentiel égale à la force électromotrice $E$, i.e. elle est traversée par un courant, ce qui permet l'installation des premières charges sur les armatures du condensateur.

Puis, lors de l'arrivée de nouvelles charges, les forces électrostatiques des premières charges accumulées ont tendance à les repousser (loupe électrostatique).

  • Plus le condensateur est chargé, plus cette opposition est importante. L'intensité du courant diminue donc au cours du temps.
  • La charge du condensateur et, par conséquent, la différence de potentiel entre ses armatures, augmente de moins en moins rapidement au cours du temps pour finir par se stabiliser.
attention

Une capacité placée dans un circuit introduit un décalage temporel entre l'intensité du courant et la différence de potentiel entre les armatures du condensateur.

La différence de potentiel est en retard par rapport au courant aussi bien lors de la charge que lors de la décharge.

Résistances et condensateurs 
  en série et en parallèle

1. Si on place deux résistances :

  • en série, la résistance équivalente $R_{éq}=R_1+R_2$, donc augmente avec le nombre,
  • en parallèle, la résistance équivalente $R_{éq}=\dfrac{1}{R_1}+\dfrac{1}{R_2}$, donc diminue avec le nombre.

2. Si on place deux condensateurs :

  • en parallèle, donc soumis à la même tension, le courant à travers cet ensemble est la somme des courants à travers chacun des condensateurs. Ceci a pour conséquence que la charge électrique totale stockée par cet ensemble est la somme des charges stockées par chacun des condensateurs qui le composent :

$Q=Q_1+Q_2=C_1U+C_2U=(C_1+C_2)U=C_{éq}U$ ou $U=\dfrac{Q}{C_{éq}}=U_{1}+U_{2}=\dfrac {Q}{C_1}+\dfrac{Q}{C_2}$, d'où $\dfrac{1}{C_{q}}=\dfrac{1}{C_1}+\dfrac{1}{C_2}$

  • Condensateur, résistance et
            membrane
    Condensateur, résistance et
    membrane
    (Figure : vetopsy.fr)
    en série, donc soumis au même courant, il en résulte que la charge stockée par chacun d'eux est identique.

$Q=Q_1=Q_2=C_1U_1=C_2U_2\\\quad=(C_1+C_2)U=C_{éq}U, et\;donc\;C_{éq}=C_1+C_2$

Circuit avec une résistance et 
  un condensateur en parallèle

Pour appliquer un courant à une préparation (neurone géant de calmar par exemple) et non une différence de potentiel, il faut que l'intensité du courant débité ne dépende pas des propriétés de ce circuit.

  • Pour ce faire, on utilise un générateur dont la résistance interne est élevée et/ou on met une résistance très élevée à la sortie du générateur.
  • On peut dire alors qu'on injecte un courant rectangulaire dans le circuit.

Si on applique un courant rectangulaire ($I_t$), i.e. qui commence et s'arrête brutalement, dans un circuit comprenant une résistance et un condensateur disposés en parallèle, on observe plusieurs phénomènes.

1. Au départ, le courant total ($I_t$) se divise et passe :

  • par la résistance ($I_r$ ou courant résistif),
  • par le condensateur ($I_c$ ou courant capacitif) pour le charger.

Le condensateur se charge progressivement : la différence de potentiel aux bornes du circuit (résistance en parallèle et condensateur) augmente progressivement.

2. Lorsque le condensateur est complètement chargé, la totalité du courant passe par la résistance et on se retrouve dans les conditions d'application de la loi d'Ohm ($V=RI$).

bien

La membrane se comporte comme un circuit avec un condensateur et une résistance placée en parallèle (loupe techniques de mesures et potentiel de membrane).

Bibliographie
  • Purves D., Augustine G.J., Fitzpatrick D., Katz L.C., Lamantia A-S, McNamara J.O., Williams S.M. - Neurosciences - De Boeck, 800 p., 2015
  • Godaux E. - Les neurones, les synapses et les fibres musculaires - Masson, Paris, 221 p., 1994
  • Schmidt R.F., Dudel J., Janig W., Zimmermann M. - Neurospysiologie - Librairie Le François, Toulouse, 287 p., 1984
  • Maillet M. - Biologie cellulaire - Abrégés, Masson, Paris, 329 p., 1995
  • Stahl S. M. - Psychopharmacologie essentielle - Médecine-Sciences, Flammarion, Paris, 640 p., 2002
  • Meunier J.-M., Shvaloff A. - Neurotransmetteurs - Abrégés Masson, Paris, 260 p., 1995
  • Rosenzweig M.R., Leiman A.L., Breedlove S.M. - Psychobiologie  - DeBoeck Université, Bruxelles, 849 p., 1998
  • Marieb E. N. - Anatomie et physiologie humaines - De Boeck Université, Saint-Laurent, 1054 p., 1993
  • Nadeau E. - Neurosciences médicales - Elsevier, Issy-les-Moulineaux, 569 p., 2006
  • Bear M.F., Connors B.W., Paradiso M.A. - Neurosciences : à la découverte du cerveau - Editions Pradel, 881 p, 2007
  • Kolb B., Whishaw I. - Cerveau et comportement - De Boeck Université, Bruxelles, 1013 p., 2008
  • Pritchard T.-C., Alloway K.-D. - Neurosciences médicales - De Boeck Université, Bruxelles, 526 p., 2002
  • Bossy J. - Anatomie clinique - Springer-Verlag, Paris, 475 p., 1990
  • Felten D.-L., Jozefowicz R.-F. - Atlas de neurosciences de Netter - Masson, Paris, 306 p., 2006
  • Gilles R. - Physiologie animale - De Boeck Université, Bruxelles, 675 p., 2006