Système nerveux périphérique afférent :
récepteurs sensoriels simples

Citation

« Chacun de nous est un petit émetteur-récepteur qui s'ignore. »

Michelle Guérin

Documentation web

Sommaire


Les récepteurs sensoriels ( infos) permettent à l'organisme de recueillir les informations sous toutes ses formes et de réagir aux perturbations de l'environnement qu'ils soient externes ou internes (stimulus).

Les récepteurs sensoriels s'activent dès qu'un stimulus entre en contact avec certaines parties du corps : l'énergie de départ est alors transformée en énergie électrique (transduction sensorielle) qui active les cellules nerveuses afférentes.

Les récepteurs sensoriels peuvent être classés selon :

  • leur localisation anatomique ( infos),
  • la nature du stimulus détecté ( infos),
  • leur structure qui peut être :

Etudions la structure des récepteurs sensoriels simples.

Terminaisons nerveuses libres

Vue d'ensemble

Récepteurs cutanésLes terminaisons nerveuses libres sont localisées dans la plupart des tissus de l'organisme.

On les retrouve surtout dans le tissu épithélial (épiderme, cornée, muqueuses et glandes…), et dans le tissu conjonctif (ligament, tendon, derme, capsule articulaire, périoste…).

Ces terminaisons nerveuses, de faible diamètre, sont dites également dénudées car elles perdent leur gaine de myéline en se terminant par des renflements bulbiformes ou digitiformes recouverts uniquement par une membrane basale : ce sont ces parties qui sont spécifiquement réceptrices.

Ce sont des extérocepteurs, des intérocepteurs (ou viscérocepteurs) et des propriocepteurs.

Ces récepteurs sont sensibles à la douleur (nocicepteurs), à la température (thermorécepteurs), aux mouvements des tissus provoqués par la pression (mécanorécepteurs).

Racines des poils

Ces récepteurs sensoriels sont des extérocepteurs et des mécanorécepteurs.

Ils comprennent :

  • les plexus de la racine des poils ( infos),
  • les cellules tactiles de Merckel( infos).


Les mouvements du poil engendrent une sensation tactile. Certains poils tactiles, les vibrisses, sont particulièrement impliqués dans la perception de l'environnement ( infos).

Organes terminaux encapsulés

Les organes terminaux encapsulés, comme leur nom l'indique, sont formés par une capsule de tissu conjonctif, contenant ou non des cellules différenciées, innervés par un neurone sensitif.

Ce sont en général des mécanorécepteurs sensibles à la pression et à l'étirement.

Corpuscules de MeissnerOn les trouve dans :

Récepteurs cutanés

Ces récepteurs sont au nombre de trois :


Les corpuscules de Meissner sont les récepteurs du toucher fin et discriminant et des vibrations de basse fréquence.


Les corpuscules de Pacini sont les récepteurs de pression intense et surtout, de vibration de haute fréquence (pression intermittente).

  • les corpuscules de Ruffini ( infos), de structure proche des organes tendineux de Golgi.

Ils sont situés dans les tissus profonds (derme, tissu sous-cutané, capsules articulaires). Chez l'homme, ils représentent environ 20% des récepteurs cutanés et leur position, parallèle au grand axe de la peau, fait penser qu'ils répondent à l'étirement de la peau lors de mouvements.

Ce sont des propriocepteurs et des mécanorécepteurs à adaptation lente. Leur stimulation ne provoque aucune sensation tactile.

Organes tendineux de Golgi ou fuseaux neuro-tendineux

Les organes tendineux de Golgi sont situés à la jonction entre les tendons et les muscles striés squelettiques.

Ils sont formés de groupes de fibres de collagène encapsulées innervées par une fibre nerveuse qui en se ramifiant perd sa gaine de myéline quand elle pénètre dans la capsule. La fibre afférente est de grande taille, donc à conduction rapide (Aα).

Lors de la contraction musculaire, l'étirement du tendon stimule les organes tendineux, ce qui provoque une inhibition des motoneurones, empêchant les lésions du muscle lors de contractions trop violentes.

Ce sont des propriocepteurs et des mécanorécepteurs.

Fuseaux neuro-musculaires

Corpuscule de PaciniLes fuseaux neuro-musculaires sont situés dans les muscles striés squelettiques ( infos).

Plus les mouvements sont fins, plus les fuseaux neuro-musculaires sont nombreux (par exemple, au niveau des muscles des doigts).

Ces fuseaux sont formés de fibres musculaires modifiées striées, grêles et longues jusqu'à 1 cm entourées d'une capsule contenant un liquide.

Ces fibres sont appelées fibres intrafusoriales ou intrafusales pour les différencier des fibres musculaires " normales " ou fibres extrafusoriales (en dehors du fuseau). Ce sont des fibres Aα.

Une fibre nerveuse sensible s'enroule autour de la partie moyenne des fibres musculaires intrafusoriales en formant les terminaisons annulo-spiralées (terminaisons sensorielles primaires).


Les fuseaux neuro-musculaires transmettent au système nerveux central des informations sur la longueur, mais également sur la vitesse d'étirement du muscle.

Ce sont des propriocepteurs et des mécanorécepteurs.

Récepteurs kinesthésiques articulaires

Les récepteurs kinesthésiques sont situés dans les capsules articulaires pour mesurer leur étirement.

Ils comprennent plusieurs types de propriocepteurs mécanorécepteurs :

Système nerveux périphérique afférentClassification des récepteurs sensoriels
Récepteurs simples

Bibliographie
  • http://webapps.fundp.ac.be/umdb/histohuma/histohuma/index.php
  • http://www.histo-moleculaire.com
  • Dadoune J.-P. - Histologie - Médecine-Sciences Flammarion, Paris, 462 p., 1990
  • Grassé P.-P - Traité de zoologie : anatomie, systématique biologie - Tome XVI, Fascicule IV, Masson, Paris, 1077 p., 1972
  • Pritchard T.-C., Alloway K.-D. - Neurosciences médicales - De Boeck Université, Bruxelles, 526 p., 2002
  • Bossy J. - Anatomie clinique - Springer-Verlag, Paris, 475 p., 1990
  • Nadeau E. - Neurosciences médicales - Elsevier, Issy-les-Moulineaux, 569 p., 2006
  • Felten D.-L., Jozefowicz R.-F. - Atlas de neurosciences de Netter - Masson, Paris, 306 p., 2006
  • Marieb E. N. - Anatomie et physiologie humaines - De Boeck Université, Saint-Laurent, 1054 p., 1993
  • Rosenzweig M.R., Leiman A.L., Breedlove S.M. - Psychobiologie  - DeBoeck Université, Bruxelles, 849 p., 1998
  • Purves D., Augustine G.J., Fitzpatrick D., Katz L.C., Lamantia A-S, McNamara J.O., Williams S.M. - Neurosciences - De Boeck, 800 p., 2003
  • Kolb B., Whishaw I. - Cerveau et comportement - De Boeck Université, Bruxelles, 1013 p., 2008
  • Bear M.F., Connors B.W., Paradiso M.A. - Neurosciences : à la découverte du cerveau - Editions Pradel, 881 p, 2007
  • Tortora G. J., Grabowski S. R. - Principes d'anatomie et de physiologie - DeBoeck Université, Bruxelles, 1121 p., 2001