Système somatosensoriel (somesthésie)
Toucher (tact ou sens tactile) : terminaisons nerveuses libres

Citation

« Le toucher est le plus démystificateur de tous les sens, à la différence de la vue, qui est le plus magique. »

Roland Barthes

Sommaire

Les récepteurs cutanés du toucher sont des récepteurs simples ( infos), contrairement aux récepteurs sensoriels complexes ( infos) comme l'oeil, l'organe de l'audition…

Ces récepteurs sont des mécanorécepteurs de trois sortes ( infos) :

  • des terminaisons nerveuses libres,
  • des vibrisses ( infos),
  • Récepteurs cutanés des organes terminaux encapsulés ( infos).

Les terminaisons nerveuses libres ( infos) sont localisées dans la plupart des tissus de l'organisme.

On les retrouve surtout dans le tissu épithélial (épiderme, cornée, muqueuses et glandes…), et dans le tissu conjonctif (ligament, tendon, derme, capsule articulaire, périoste…).

Ces terminaisons nerveuses, de faible diamètre, sont dites également dénudées car elles perdent leur gaine de myéline en se terminant par des renflements bulbiformes ou digitiformes recouverts uniquement par une membrane basale : ce sont ces parties qui sont spécifiquement réceptrices.

Récepteurs des phanères

Ces récepteurs sensoriels sont des extérocepteurs et des mécanorécepteurs. Ils sont particulièrement nombreux chez les animaux dont la peau, couverte de poils, est peu encline à percevoir les sensations tactiles.

La plupart des terminaisons nerveuses libres (réseaux de Langherans et de Ruffini, paniers de Dogiel) sont des thermocepteurs et des nocicepteurs.


Les poils peuvent être considérés comme de vrais récepteurs sensoriels, bien que la peau glabre contienne de nombreux organes terminaux encapsulés ( infos).

Rappelons que le poil possède un muscle arrecteur ou horripilateur ( infos), petit muscle lisse à innervation sympathique qui redresse le poil sous l'effet d'une émotion intense (stress, peur) ou sous l'effet du froid chez l'homme (" chair de poule ").

Les terminaisons nerveuses libres proviennent de fibres non-myélinisées ou de fibres myélinisées qui perdent leur gaine de myéline au passage de la basale entre le derme et l'épiderme ( infos).

Plexus de la racine des poils

Des fibres nerveuses fines s'enroulent autour des racines des follicules pileux ( infos) et courent parallèlement vers le haut et le bas du poil.

Terminaison nerveuse en palissade d'un poil de sourisLa fente sensorielle, formée par la perte de la gaine de myéline des terminaisons réceptrices que sur deux cotés, est stimulée par l'énergie mécanique.

Les corpuscules de Meissner ( infos) sont les pendants des plexus de la racine des poils.

Des fibres superficielles se terminent juste sous l'épiderme. On trouve également des terminaisons nerveuses en palissades, comme sur ce poil de souris. Certaines fibres, entourant l'infundibulum dermique ( infos), sont liées à des disques de Merkel ( cf. plus bas).


Les mouvements du poil engendrent une déformation du follicule pileux et du derme environnant, ce qui provoque une sensation tactile.

Récepteurs des vibrisses

Tous les poils contiennent des récepteurs sensoriels, mais les vibrisses sont hautement spécialisées.


Chez nos carnivores domestiques, on les retrouve dans différentes régions, surtout au niveau de la face : les plus connues sont les moustaches du chat ( infos).

Récepteurs des griffes et des ongles

La racine des griffes et des ongles et le derme l'entourant contiennent de nombreuses terminaisons libres et d'autres organes encapsulés : corpuscules de Meissner ( infos) et de Ruffini ( infos).

Disque ou corpuscule de Merkel ( infos)

Cellule de MerkelD'autres terminaisons nerveuses libres s'élargissent, en partie profonde de l'épiderme, au contact de 5 à 10 cellules épithéliales, appelées cellules tactiles de Merkel (cellules sensorielles accessoires) et les kératinocytes ( infos) : ce sont les disques de Merkel.

Chez l'homme, les mains et le bout des doigts, les lèvres et les organes génitaux externes en sont largement pourvus (25 % de l'innervation de la main).

Les cellules de Merkel possèdent des prolongements en forme de doigts qui sont déformés et provoquent une stimulation de la fibre nerveuse : ces récepteurs sont à adaptation lente et à petit champ récepteur.

Il semble qu'elles possèdent des caractéristiques neuro-endocrines : elles sécrètent des neuropeptides modulateurs. Elles feraient partie du système endocrine diffus (système APUD).


Les disques de Merkel sont les récepteurs du toucher fin (pression légère) et discriminent les caractéristiques de l'objet : sa forme, ses bords, sa texture…

Les disques de Merkel sont également associés à des fibres nerveuses du follicule pileux et réagissent aux mouvements du poil ( cf. plus haut).

Vibrisses ou poils tactiles

SomesthésieToucherRécepteurs cutanésVoies tactiles
Cortex somatosensorielCommunication tactile
Communication tactile chez le chienCommunication tactile chez le chat
Douleur et nociceptionThermoceptionProprioception

Bibliographie
  • http://webapps.fundp.ac.be/umdb/histohuma/histohuma/index.php
  • http://www.histo-moleculaire.com
  • Dadoune J.-P. - Histologie - Médecine-Sciences Flammarion, Paris, 462 p., 1990
  • Grassé P.-P - Traité de zoologie : anatomie, systématique biologie - Tome XVI, Fascicule IV, Masson, Paris, 1077 p., 1972
  • Pritchard T.-C., Alloway K.-D. - Neurosciences médicales - De Boeck Université, Bruxelles, 526 p., 2002
  • Bossy J. - Anatomie clinique - Springer-Verlag, Paris, 475 p., 1990
  • Nadeau E. - Neurosciences médicales - Elsevier, Issy-les-Moulineaux, 569 p., 2006
  • Felten D.-L., Jozefowicz R.-F. - Atlas de neurosciences de Netter - Masson, Paris, 306 p., 2006
  • Marieb E. N. - Anatomie et physiologie humaines - De Boeck Université, Saint-Laurent, 1054 p., 1993
  • Rosenzweig M.R., Leiman A.L., Breedlove S.M. - Psychobiologie  - DeBoeck Université, Bruxelles, 849 p., 1998
  • Purves D., Augustine G.J., Fitzpatrick D., Katz L.C., Lamantia A-S, McNamara J.O., Williams S.M. - Neurosciences - De Boeck, 800 p., 2003
  • Kolb B., Whishaw I. - Cerveau et comportement - De Boeck Université, Bruxelles, 1013 p., 2008
  • Bear M.F., Connors B.W., Paradiso M.A. - Neurosciences : à la découverte du cerveau - Editions Pradel, 881 p, 2007
  • Tortora G. J., Grabowski S. R. - Principes d'anatomie et de physiologie - DeBoeck Université, Bruxelles, 1121 p., 2001