Distances définies par la proxémie :
distance personnelle ou inter-individuelle, distance sociale

Citation

« La vie, c'est comme une bulle, une petite bulle perdue dans l'atmosphère, et qui éclate un beau jour quand le temps est venu. »

André Major

Sommaire

Les applications de la proxémie aux animaux, en allant de l'espace le plus proche au plus lointain, permettent de définir les notions de :

Distance personnelle ou inter-individuelle


Groupe d'hippopotamesEntre membres d’une même espèce, la distance personnelle ou inter-individuelle définit la distance normale au delà de laquelle les individus se côtoient sans changement d’attitude.

On distingue deux catégories d'animaux :

  • les animaux de distance tels que le chien, le chat, le cheval, le flamant rose, l'homme… qui exigent une certaine distance sans contact ;
  • les animaux de contacts tels que le morse, le porc, l’hippopotame.

Les individus éprouvent la nécessité de l’entassement et du contact étroit, c'est-à-dire que la distance personnelle ou inter-individuelle n'existe pas.


Chez les animaux, la distance personnelle définit une bulle protectrice dont le volume n'est pas figé et qui varie, en fonction de nombreux paramètres.

Chat franchissant la distance personnelle La photo ci-contre montre l'entrée d'un chat de la bulle limitée par la " distance personnelle " dans la bulle limitée par la " distance de fuite ou de sécurité ".

Cette bulle protectrice peut, comme toutes les autres par ailleurs :

  • se contracter comme lors de contacts :
  • se dilater
    • si les ressources sont insuffisantes,
    • si l'animal irascible ou souffrant de troubles comportementaux :
    • lors d'interactions " non-amicales " ;
  • les deux en même temps, lors de la période de reproduction par exemple, les mâles se rapprochant des femelles et repoussant les autres mâles.

Distance sociale


Flamants La distance sociale est la distance nécessaire pour que le groupe social s'établisse et se maintienne.

Au-delà de cette distance, l’individu perd le contact avec son groupe et la détresse ou même l'anxiété survient.

La sociabilité est indépendante de la recherche du contact du corps car de nombreuses espèces qui vivent en groupes sont des espèces de distance :

  • banc chez les poissons,
  • oiseaux de vol comme ces flamants roses,
  • bandes, meutes ou troupeaux chez les mammifères.

Distances personnelle, organisation spatiale et interactions sociales

Sociétés animalesProxémieDistance de fuite ou de sécuritéDistance critique
Distance personnelle ou inter-indviduelleDistance sociale
Organisation spatiale et interactions sociales

Bibliographie
  • Massal N. - Thérapie, technique ou art ? - Mémoire pour l'obtention du diplôme de vétérinaire comportementaliste des écoles nationales vétérinaires françaises, Nantes, 2001
  • Eibl-Eibesfeldt I. - Ethologie - Biologie du comportement -, Naturalia et Biologica Editions scientifiques Paris, 576 p., 1972
  • Université d'Oxford - Dictionnaire du comportement animal - Robert Laffont, Paris, 1013 p., 1990
  • Immelmann K. - Dictionnaire de l'éthologie - Pierre Mardaga Editeur, Liège, 296 p., 1990
  • Goldberg J. - Les sociétés animales : communication, hiérarchie, territoire, sexualité… - delachaux et niestlé, Lausanne, 345 p., 1998
  • Aron S., Passera L. - Les sociétés animales : évolution de la coopération et organisation sociale - DeBoeck Université, Bruxelles, 333 p., 2000
  • Giffroy J..M. (Prof. Université de Namur, Belgique) - L'éthogramme du chien - 3ème cycle professionnel des écoles nationales vétérinaires, Toulouse, 2000
  • Giffroy J.M. (Prof. Université de Namur, Belgique) - L'éthogramme du chat - 3ème cycle professionnel des écoles nationales vétérinaires, Toulouse, 2000
  • Pageat P. - Pathologie du comportement du chien - Editions du Point Vétérinaire, Maisons-Alfort, 384 p., 1998
  • Dehasse J. - Tout sur la psychologie du chat - Odile Jacob, Paris, 604 p., 2005