Comportement alimentaire chez le chien
Hiérarchisation alimentaire

Citation

« Certains ont grand appétit : si on leur donne à téter, ils boivent le lait puis dévorent le sein. »

François Cavanna

Sommaire
  1. Comportement alimentaire
  2. Régulation du comportement alimentaire
  3. Comportement alimentaire chez le chien
    1. Prédation chez le chien
      1. Chasse en solitaire ou en meute
      2. Espèces de proies chassées
      3. Affût et poursuite de la proie
      4. Capture et mise à mort de la proie
        1. Séquence sur les petites proies
        2. Séquence sur les proies moyennes
        3. Séquences sur les grandes proies : chasse en groupe
        4. Vocalisations lors de la traque
      5. Ingestion de la proie
      6. Hiérarchisation alimentaire
      7. Modes de chasse chez le chien
      8. Troubles de la prédation chez le chien
    2. Alimentation du chien
      1. Composition des repas
      2. Administration des repas
      3. Sens utilisés dans l'alimentation ménagère
      4. Préférences alimentaires
        1. Appétence des aliments
        2. Apprentissage gustatif
        3. Facilitation sociale
    3. Alimentation spécifique du chien
      1. Comportement alimentaire du chiot
        1. Allaitement du chiot
        2. Sevrage du chiot
        3. Hiérarchisation alimentaire
      2. Alimentation de la chienne pendant la gestation et la lactation
        1. Alimentation de la chienne pendant la gestation
        2. Alimentation de la chienne pendant la lactation
      3. Alimentation des chiens stérilisés
      4. Alimentation du chien en fonction de l'âge
      5. Alimentation à objectifs spéciaux
    4. Accès à l'alimentation : prérogative de dominant
  4. Troubles du comportement alimentaire chez le chien
    1. Composition des repas
    2. Heures et lieux des repas
    3. Fluctuations de l'appétit
      1. Boulimies
      2. Hyporexies ou anorexies
      3. Dysorexies
      4. Vols de nourriture
    4. Organisation sociale des repas
      1. Ordre d'accès à la nourriture
      2. Possibilité d'obtenir de la nourriture des maîtres
      3. Présence des maîtres et vitesse d'ingestion du repas
      4. Approche de la nourriture (gamelle, os…)
      5. Coexistence de plusieurs chiens
    5. Ingestions de substances impropres à la nutrition (pica ou picage)
      1. Plantes
      2. Coprophagie
      3. Autres matériaux

Bibliographie


La hiérarchisation alimentaire se fait en plusieurs étapes !


La vie sociale du chien obéit, dans son ensemble, à des règles hiérarchiques que ce soit avec ses congénères (meute) ou avec des humains (famille ou groupe social). Ces prérogatives de dominant instaurent des rapports dominant/dominé  qui s'expriment à travers :

Soumission passive du chiot
(Photo : creativecommons.org/Cosmic Kitty)


Par contre, les relations sont loin d'être toutes hiérarchiques.

La motivation de chaque protagoniste, les associations préférentielles (les copains et les copines), les activités partagées et les jeux ne sont pas régies par la hiérarchie.

Allaitement et sevrage


Aucune hiérarchie alimentaire lors de la tétée n'a été mise en évidence chez les chiots !

Dans les premières semaines de la période de socialisation, le chiot apprend à ne pas s'approcher impunément des mamelles de sa mère.

Il acquiert alors deux postures primordiales pour ses relations futures qui sont ritualisées pour l'évitement de conflit :

Les chiots mordillent la babine de leur mère ou lui lèche la bouche intensivement pour qu'elle régurgite une partie du contenu stomacal prédigéré, donc hyperdigestible, qu'ils s'empressent de manger : ce comportement permet la transition entre l'alimentation lactée et solide.

Lorsque la mère grogne, le chiot roule sur le dos, ne bouge plus, gémit et, souvent, laisse échapper une petite quantité d'urine.


Cette étape signe la première hiérarchie alimentaire (accès aux mamelles).


Le sevrage est définitif entre 7 et 10 semaines.

Période juvénile et
hiérarchisation alimentaire

Hiérarchie alimentaire dans la fratrie

Différentes études anciennes, dont celles de Scott et Fuller, sur la présentation d'un os à une paire de chiots (" bone in pen ") ont montré qu'une compétition pour la nourriture se développe à partir du quatrième mois avec des agressions marquées.

Hiérarchisation alimentaire
Hiérarchisation alimentaire et agression maternelle
(Tableau : Game Stall at Market par Frans Snyders)

Il semblerait que la hiérarchie est plus rigide dans certaines races (basenjis, fox-terrier) que dans d'autres (cocker et beagle).


À partir de 4 à 5 mois, une hiérarchie s'installe au sein de la portée de chiots.

Chez les chiens de compagnie, cet âge (entre 5 et 6 mois ou à la puberté) correspond souvent à des manifestations de dominance alimentaire vis-à-vis du propriétaire.


Le chien ne mange plus correctement ses croquettes et mendie avec insistance à table !

Vous venez souvent nous dire que le chien n'aime plus sa nourriture, que vous avez changé plusieurs fois de boîtes ou que vous avez commencé à lui donner de la viande qu'il mange d'ailleurs bien mieux que sa nourriture précédente !


Surtout, ne changez pas sa nourriture ! Un chien ne se laisse jamais mourir de faim !

Vous récompensez ce comportement ce qui ne fera qu'augmenter cet état de fait (renforcement).

Hiérarchie alimentaire avec les adultes

Dans la nature, la mère conduit les petits vers les proies capturées lors de la chasse.

Quand les chiots s'approchent de la nourriture, ils sont rejetés par les dominants qui grognent et leur montrent les dents, comme le faisait leur mère quand elle ne voulait plus les allaiter !

Le dominant mange, le dominé attend
Le dominant mange, le dominé attend
(Photo : creativecommons.org/you like ashley)


Les sujets dominants mangent en premier !

Ils doivent alors attendre leur tour à une certaine distance de ceux qui sont plus élevés qu'eux dans la hiérarchie.

Toutefois, les chiots peuvent chipper un peu de nourriture en donnant des gages de soumission (approche en position d'apaisement).

Les chiots ingurgitent la nourriture le plus rapidement possible, à l'abri des regards, car il devrait l'abandonner si un dominant affamé venait à passer.

Par contre, si les dominants sont repus, la nourriture ait abandonné aux dominés sans autre forme de procès.


Vers 16 semaines, la hiérarchie alimentaire avec les adultes serait acquise !

Accès à l'aimentation : prérogatives de dominant

Comportement alimentaireComportement alimentaire du chienPrédation
Alimentation (à la maison)Allaitement chiotSevrage chiot
Hiérarchisation alimentaireAlim. de la chienne (gestation, lactation)
Alim. chiens stérilisésAlim. chien (en fonction âge)Alim. à objectifs spéciaux
Sémiologie alimentaire

Bibliographie
  • Giffroy J.M. (Prof. Université de Namur, Belgique) - L'éthogramme du chien - 3ème cycle professionnel des écoles nationales vétérinaires, Toulouse, 2000
  • Pageat P. - Pathologie du comportement du chien - Editions du Point Vétérinaire, Maisons-Alfort, 384 p., 1998
  • Levesque A. - La gustation chez le chien et le chat - Le Point Vétérinaire, vol. 28, n°186, 1997
  • Landsberg G.,Hunthausen W., Ackerman L. - Handbook of behavior problems of the dog and cat -Butterworth-Heinemann, Oxford, 211 p., 2000
  • Pageat P. - Sémiologie en pathologie comportementale - Point Vétérinaire, 1990
  • Dehasse J. - Tout sur la psychologie du chien - Odile Jacob, Paris, 400 p., 2009
  • Beaumont-Graff E., Massal N. - Guide pratique du comportement du chien -Eyrolles, 286 p., 200
  • Pieson P., Grandjean D., Sergheraert R., Pibot P. - Guide pratique de l'élevage canin - Royal Canin, 347 p., 1996