• Comportement du chien et
    du chat
  • Celui qui connait vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme
    • Konrad Lorenz
  • Biologie, neurosciences et
    sciences en général
  •  Le but des sciences n'est pas d'ouvrir une porte à la sagesse infinie,
    mais de poser une limite à l'erreur infinie
    • La vie de Galilée de Bertold Brecht

Hormones stéroïdiennes
Classification et structure

Sommaire
bien

Les hormones stéroïdiennes sont des stéroïdes se comportant comme des hormones.

La famille biologique assez homogène des stéroïdes comprend des substances dont la biogenèse se fait au départ de molécules stéroliques. Dans ce groupe nous rencontrerons :

On retrouve également des aglycones, des poisons des venins de Crapaud (bufotoxine), divers saponosides, l'ecdysone (hormone de la métamorphose et de la mue), les brassinostéroïdes (hormones de développement des plantes)

Classification des hormones stéroïdiennes

Les hormones stéroïdiennes sont des hormones lipophiles.

1. Les stéroïdes peuvent être d'origine surrénalienne :

  • les glucocorticoïdes, comme le cortisol, agissent sur le métabolisme en général (protides, glucides et lipides), sur les processus inflammatoires et le système immunitaire, et sur les rythmes circadiens ;
  • les minéralocorticoïdes comme l'aldostérone, maintiennent l'homéostasie hydrique (Na+ et K+), volémie plasmatique et tension artérielle par son action rénale.

2. Les stéroïdes sexuels sont surtout d'origine gonadique (ovaire et testicule), mais également placentaires et ont une action sur les caractères sexuels, la reproduction (gamétogenèse et gestation), ainsi que sur le développement osseux :

Structure des hormones stéroïdiennes

Tous les hormones stéroïdiennes sont des lipides résultent de la polycondensation d'unités d'isoprène en C5 (triterpénoïdes).

Elles sont formés de 3 cycles à 6 carbones (A,B et C) et un cycle à 5 carbones (D), formant un noyau stérane à 17 carbones qui n'existe pas à l'état naturel.

  • Le cycle oestrane est formé par le rajout en C13 d'un 18ème carbone ;
  • le cycle androstane un 19ème carbone en C10 ;
  • le cycle pregnane un 20ème et un 21ème carbone en C17.

Synthèse et catabolisme des hormones stéroïdiennes

Bibliographie
  • Johnson M. H., Everritt B. J. - Reproduction - De Boeck Université, Saint-Laurent, 298 p., 2002
  • Thibault Ch., Levasseur M.C. - La reproduction chez les mammifères et l'Homme - Ellipse Editions Marketing S.A., Paris, 928 p., 2001
  • Vaissaire J.-P. - Sexualité et reproduction des mammifères domestiques et de laboratoire - Maloine S.A. Editeur, Paris, 457 p., 1977 -
  • Fontbonne A., Levy X., Fontaine E., Gilson C. - Guide pratique de la reproduction canine et féline - MED'COM, Paris, 272 p., 2007
  • Pieson P., Grandjean D., Sergheraert R., Pibot P. - Guide pratique de l'élevage canin - Royal Canin, 347 p., 1996
  • Malendin É., Little S., Casseleux G., Shelton L., Pibot P., Paragon B.-M. - Guide pratique de l'élevage félin - Royal Canin -344 p., 2000
  • Marieb E. N. - Anatomie et physiologie humaines - De Boeck Université, Saint-Laurent, 1054 p., 1993