Communication olfactive intraspécifique
identification par marquages : marquage fécal et par frottements

Citation

« La trace de l'animal, c'est lui-même qui la montre. »

Proverbe mbédé

Sommaire

Après avoir étudié le marquage urinaire chez le chien ( infos), abordons les autres marquages :

  • le marquage fécal,
  • les marquages par frottement.

Marquage fécal

Chien flairant une crotteLe marquage fécal ne s'effectue pas n'importe où (contrairement au comportement d'élimination), mais à des endroits signifiants.

Chez le loup vivant en meute, les matières fécales sont principalement déposées sur les sentiers et aux limites du domaine vital, tandis que les sujets solitaires les font en dehors des pistes.

Chez le chien dominant, les matières fécales sont parfois déposées sur des objets verticaux (souche d'arbres...) afin de servir de :

  • signaux olfactifs par leur propre odeur et celle des sécrétions des glandes anales éliminée avec elles ( infos) ;
  • signaux visuels par leur emplacement bien visible (centre du salon, sur la table...).

Les sécrétions des glandes anales d'une chienne en chaleur est séreuse, brunâtre et dépourvue de taches noires. Si on enduit de cette sécrétion le pelage d'une chienne en repos sexuel, on observe des tentatives de monte et de copulation de la part de chiens mâles adultes.

Marquages par frottements

Ce marquage s'effectue par le frottement d'une région du corps spécifique.

Ces marquages sont très fréquents chez le chat lors de marquage facial, de griffades, d'automarquage et d'allomarquage.

Chez le chien, les frottements sont plus rares que chez le chat.

Grattage du sol

Le comportement éliminatoire - miction ou défécation - est souvent suivi d'un grattage du sol.

Diverses hypothèses ont été proposées pour expliquer ce comportement.

  • Le grattage très " emphatique " est un signal visuel en lui-même.
  • Les marques qu'il laisse sur le sol constituent également une communication visuelle - comme les giffades du chat ( infos).
  • Les traces sont imprégnées de l'odeur des phéromones sécrétées par les glandes podales ( infos).
  • Le grattage, en éparpillant, projetant, souvent piétinant les excréments, servirait à disperser les substances odoriférantes. Cette observation confirme la communication visuelle complémentaire de ce comportement.

Le grattage peut être également considéré comme une intimidation face à des congénères étrangers ou même des hommes dans l'agression territoriale.

Frottements d'une partie du corps

Certains chiens se frottent la tête sur des tapis ou sur une partie du corps de leur propriétaire.

D'autres " font le traîneau ", c'est-à-dire se frottent l'arrière-train contre le sol : la sécrétion des glandes anales riches en phéromones est déposée sur le sol ( infos).


Ce peut être également une infection des glandes anales !

Sémiologie des comportements de marquage chez le chien

OlfactionCommunication olfactiveCommunication olfactive chez le chien
Rôle dans l'attachementRôle dans l'identification passiveRôle dans les marquages
Rôle dans l'identification sexuelleCommunication olfactive chien/homme
Communication olfactive chez le chat

Bibliographie
  • Giffroy J.M. (Prof. Université de Namur, Belgique) - L'éthogramme du chien - 3ème cycle professionnel des écoles nationales vétérinaires, Toulouse, 2000
  • Pageat P. - La communication chimique dans l'univers des carnivores domestiques - PV, vol 28, n°181, 1997
  • Leroy Y. - L'univers odorant de l'animal - Boubée, 375 p., 1987
  • Brossut R. - Phéromones : la communication chimique chez les animaux - CNRS Editions, Paris, 143 p., 1996
  • Wyatt T.D. - Pheromones and animal behaviour : communication by smell and taste - Cambridge University Press, 391 p., 2003
  • Université d'Oxford - Dictionnaire du comportement animal - Robert Laffont, Paris, 1013 p., 1990
  • Immelmann K. - Dictionnaire de l'éthologie - Pierre Mardaga Editeur, Liège, 296 p., 1990
  • Pageat P. - Pathologie du comportement du chien - Editions du Point Vétérinaire, Maisons-Alfort, 384 p., 1998
  • Gaultier E. - Communication canine - 3ème cycle professionnel des écoles nationales vétérinaires, Toulouse, 2000