Comportement maternel
Fonctions : apaisement et protection des petits

Citation

« Je tiens mon âme en paix et en silence, comme un enfant contre sa mère. »

Psaumes, CXXXI, 2

Documentation web

Sommaire
  1. Développement comportemental : vue d'ensemble
    1. Ontogenèse des comportements
    2. Facteurs génétiques
    3. Facteurs épigénétiques
    4. Conclusion générale sur l'ontogenèse des comportements
  2. Périodes du développement comportemental du chien et du chat
    1. Généralités
    2. Enjeux
    3. Périodes
      1. Période prénatale du chien et du chat
      2. Période néonatale du chien et du chat
      3. Période de transition du chien et du chat
      4. Période de socialisation du chien et du chat
      5. Période juvénile du chien
    4. Différences de développement comportemental entre le chien et le chat
  3. Processus particuliers
    1. Période sensible
    2. Comportement maternel
      1. Définition
      2. Attachement et comportement maternel
      3. Bases biologiques
        1. Bases biologiques du comportement maternel chez la brebis
        2. Bases biologiques du comportement maternel chez d'autres espèces
        3. Bases biologiques du comportement maternel chez l'homme
        4. Activation du comportement maternel par le petit
        5. Rôle de l'expérience chez les femelles pluripares
        6. Rôle du tempérament et des troubles comportementaux des femelles
      4. Fonctions du comportement maternel
        1. Comportement maternel et santé physique des petits
          1. Tétée
          2. Maturations tactiles et olfactives des nouveau-nés
          3. Apaisement des jeunes
          4. Protection des jeunes et défense du nid
        2. Comportement maternel et maturation psychologique des petits
          1. Processus enclenchés par la mère pour la maturation psychologique des petits
          2. Initiation du comportement exploratoire
      5. Suite du comportement maternel et détachement
    3. Empreinte ou imprégnation
    4. Attachement
    5. Autonomie des jeunes
    6. Socialisation
      1. Socialisation intraspécifique
      2. Socialisation interspécifique
    7. Homéostasie sensorielle
    8. Acquisition des autocontrôles
    9. Détachement
  4. Développement comportemental du chien
  5. Développement comportemental du chat
  6. Troubles du développement comportemental du chien et du chat
  7. Prévention des troubles du développement comportemental du chien et du chat

Bibliographie

Le comportement maternel possède de nombreuses fonctions qu'on peut décomposer artificiellement en deux catégories :

Apaisement des jeunes

1. Les stimulations tactiles (aussi bien de la fratrie que de la mère par le léchage et la tétée) jouent un rôle dans l'apaisement des petits.

  • Les nouveau-nés sont rassurés par le contact maternel qui leur apporte, en outre, la chaleur nécessaire (hétérothermie). Cet apaisement est sous la dépendance des opiacés endogènes.
  • Le sommeil survient alors après la tétée, contre elle.

2. En outre, certains composants du lait possèdent des effets apaisants et atténuent également des effets nociceptifs.

  • Dans la sphère bucco-pharyngée, il semblerait que ces molécules agissent via le système opioïdergique. L'effet calmant est bloqué par la naltrexone et augmenté par la morphine.
  • Dans la sphère gastro-intestinale, le colostrum ou le lait provoque la sécrétion de molécules qui interviennent dans la digestion, mais également dans le comportement comme la cholécystokinine (CCK).

La cholécystokinine (CCK) joue un rôle dans l'apaisement, mais aussi dans les apprentissages précoces des petits et dans le comportement maternel (régulation de la sécrétion d'ocytocine).

La CCK active, par l'intermédiaire du nerf vague (X), le noyau du tractus solitaire (NTS), comme d'ailleurs les structures de la sphère bucco-pharyngée, au contact avec l’hypothalamus et l’amygdale qui sont impliqués également dans les apprentissages et les consolidations mémorielles.

Récemment, un hydrolysat trypsique d'alpha S1-Caséine contenant un biopeptide actif (alpha-casozépine) a été commercialisé sous le nom de Zylkène®.

Nid du chat
" Nid " du chat
(Photo : creativecommons.org/Tom Poes

Ce nutraceutique a une affinité particulière pour récepteurs GABA-A, ce qui expliquerait son effet apaisant et même anxiolytique, sans aucune toxicité.

3. Le nid a toujours une odeur forte, apaisante pour les petits.

Comme dit si bien Yveline Leroy :  « L'odeur agit comme un filet invisible qui limite les déplacements des jeunes nidicoles.  »

En dehors du nid, les petits s'agitent, couinent les premiers jours et ont une certaine difficulté à le retrouver. Puis, par la suite, ils s'enhardissent et le retrouvent plus facilement.

Les jeunes sont stressés dès qu'ils ne sentent pas les odeurs familières du nid (mélange de phéromones, d'urine et de selles).

  • L'odeur complexe du nid est apprise.
  • La chaleur du nid joue également un rôle non-négligeable.
  • Le régime alimentaire a également une importance dans les signaux de reconnaissance (odeur de la mère).

Les souriceaux, capables de distinguer une femelle allaitante d'une femelle vierge, ne reconnaissent pas leur mère d’une autre femelle allaitante, sauf si elle possède un régime alimentaire différent.

Protection des jeunes et défense du nid


Le nid désigne généralement la structure construite par les animaux pour fournir un premier abri à leur progéniture.

Les femelles défendent le nid contre l'approche d'un autre animal ou d'une personne. Cette agression maternelle comprend des menaces et, éventuellement, des morsures.

  • Le comportement disparaît assez vite après la naissance et dépend fortement de la socialisation des mères.
  • Les chattes présentent, en général, une grande agressivité envers les matous (origine hormonale) : cela serait dû aux infanticides perpétrés quelquefois par les mâles, comme chez les lions par exemple.


Des chiennes en pseudocyèse peuvent présenter un phénomène analogue en ce qui concerne les objets représentant les jeunes.

Comportements maternels et maturation psychologique des petits

Développement comportementalPériodes de développement comportemental du chien et du chat
Période prénatalePériode néonatalePériode de transition
Période de socialisationPériode juvénileProcessus particuliers
Période sensibleComportement maternelEmpreinte ou imprégnationAttachement
Autonomie des jeunesSocialisationSocial. intraspécifiqueSocial. interspécifique
Homéostasie sensorielleAcquisition des autocontrôlesDétachement

Bibliographie
  • Hay M. - Ontogenèse des comportements - 3ème cycle professionnel des écoles nationales vétérinaires, Toulouse, 2000
  • Vaysse G., Médioni J. - L'emprise des gènes et les modulations expérentielles du comportement - Bios, Université Paul Sabatier, Privat, Toulouse, 1982
  • McFarland D. - Le comportement animal, psychobiologie, éthologie et évolution - De Boeck Université, Bruxelles, 613 p., 2001
  • Immelmann K. - Dictionnaire de l'éthologie - Pierre Mardaga Editeur, Liége, 296 p., 1990
  • Pageat P. - Pathologie du comportement du chien - Editions du Point Vétérinaire, Maisons-Alfort, 384 p., 1998
  • Pageat P. - Sémiologie en pathologie comportementale - Point Vétérinaire, 1990
  • Dehasse J. - Tout sur la psychologie du chien - Odile Jacob, Paris, 400 p., 2009
  • Giffroy J.M. (Prof. Université de Namur, Belgique) - L'éthogramme du chien - 3ème cycle professionnel des écoles nationales vétérinaires, Toulouse, 2000
  • Pieson P., Grandjean D., Sergheraert R., Pibot P. - Guide pratique de l'élevage canin - Royal Canin, 347 p., 1996
  • Bradshaw J.W.S. -The behaviour of the domestic cat - CAB Intrernational, Wallingford, 219 p.,1992
  • Dehasse J. - Tout sur la psychologie du chat - Odile Jacob, Paris, 604 p., 2005
  • Gagnon A.-C - Comportement du chat : clinique et biologie - Éditions du point vétérinaire, 350 p., 2012
  • Giffroy J.M. (Prof. Université de Namur, Belgique) - L'éthogramme du chat - 3ème cycle professionnel des écoles nationales vétérinaires, Toulouse, 2000
  • Malendin É., Little S., Casseleux G., Shelton L., Pibot P., Paragon B.-M. - Guide pratique de l'élevage félin - Royal Canin -344 p., 2000