Système vestibulaire (organe de l'équilibre)
Voies vestibulaires : voie extrapyramidale

Citation

« Marcher, c'est retrouver son instinct primitif, sa place et sa vraie position, son équilibre mental et physique. »

Jacques Lanzmann

Documentation web

Sommaire


Les noyaux vestibulaires font partie de la voie extrapyramidale.

La motricité, fonction complexe s'il en est ( infos), est contrôlée :

Les mouvements automatiques et stéréotypés sont sous contrôle des centres moteurs sous-corticaux, mais ils peuvent être régulés et modifiés en mouvements fins et coordonnés par le système pyramidal lorsqu'il n'y a pas d'urgence.


Cette voie extrapyramidale, sous la dépendance de noyaux moteurs sous-corticaux, regroupent tous les systèmes descendants qui régulent, de manière réflexe, la motricité et le tonus musculaire.


Elle intervient dans les contractions des muscles :

  • de la tête et du tronc pour l'équilibre et la posture,
  • des membres pour les mouvements grossiers,
  • de la tête, du cou et des yeux pour suivre un objet dans le champ visuel.


Par leurs connexions, les noyaux vestibulaires recueillent toutes sortes de données qu'ils analysent, puis commandent aux centres moteurs du tronc cérébral les mouvements des muscles
de l'oeil, de la tête et du corps.

Coordination tête et yeux : système vestibulo-oculaire


Réflexe vestibulo-oculaireLe système vestibulaire coordonne les mouvements de la tête et des yeux
.

Pour cela, les fibres issues des noyaux vestibulaires rejoignent les noyaux des muscles oculo-moteurs à l'origine du réflexe vestibulo-oculaire ( infos).

Le faisceau longitudinal médian connecte l'appareil vestibulaire aux muscles oculaires et cervicaux et au système extrapyramidal.

Les mouvements de la tête induisent par le réflexe vestibulo-oculaire un nystagmus normal dont la phase rapide est dirigée dans le même sens que celui du mouvement. Le nystagmus est une oscillation involontaire rythmique et conjuguée des globes oculaires.

Les mouvements réflexes des yeux et du corps produits par ces muscles nous permettent de conserver un point de fixation et d'adapter rapidement notre position de manière à préserver ou à rétablir notre équilibre.

Coordination tête et corps


Le système vestibulaire coordonne les mouvements de la tête et du corps
.

Système vestibulo-spinal

Les fibres issues des canaux semi-circulaires projettent sur les noyaux vestibulaires médians. Leurs neurones rejoignent le faisceau longitudinal médian pour descendre dans la moelle épinière cervicale pour contrôler la position de la tête en stimulant de manière réflexe les muscles de la nuque.

Coordination tête et corps Ces muscles provoquent à leur tour des mouvements des membres surtout supérieurs pour maintenir l'équilibre.

Le saccule et l'utricule projettent principalement sur les cellules du noyau vestibulaire latéral (de Deiters) dont les fibres, par le faisceau vestibulo-spinal, descendent sur toute la longueur de la moelle vers les motoneurones a et g.

Ce faisceau fait partie des voies extrapyramidales. Il préserve l'équilibre en position debout et pendant la marche (flexion du corps en avant lors de l'accélération et inversement lors du ralentissement) par sa stimulation des muscles extenseurs. Il est essentiel pour le maintien de l'équilibre par le réflexe de redressement.

Le système vestibulaire active également la formation réticulée (noyaux centraux mésencéphaliques réticulaires) atteinte par un grand nombre de noyaux cérébraux, qui, par ses faisceaux réticulo-spinaux (ventral activateur, dorsal inhibiteur), rejoint également la moelle épinière.

Ces faisceaux font également partie des voies extrapyramidales. Ils influent le tonus musculaire et les mouvements grossiers et ils participent à de nombreuses fonctions motrices viscérales.Les

Système vestibulo-cérébelleux

Les noyaux vestibulaires supérieurs, latéraux et médiaux envoient des fibres au cervelet (en particulier de l'archéo-cervelet) par les faisceaux vestibulo-cérébelleux et en reçoivent en retour.


Le cervelet est la structure primordiale de l'encéphale qui intègre les fonctions motrices et sensitives du corps.

Le cervelet intègre toutes sortes d'influx en provenance des yeux, des récepteurs somatiques et du système nerveux central (moelle épinière, tronc cérébral et cerveau). Ses projections sont identiques à celles des noyaux gris centraux (noyaux de la base), lien sous-cortical important entre le cortex moteur et le reste du cortex cérébral ( infos)

Voies vers le cortex Le cervelet coordonne finement et synchronise les mouvements de la tête, le maintien de la posture et l'équilibre (organisation temporo-spatiale) par son activité sur les muscles et le tonus musculaire.

Système vestibulo-cortical

Les fibres des noyaux vestibulaires latéraux et supérieurs atteignent également le cortex par l'intermédiaire du groupe nucléaire ventral postérieur du thalamus qui projette :

  • sur une petite région du cortex post-central inférieur à proximité de l'aire de projection de la face ;
  • sur une région entre le cortex somesthésique et le cortex moteur (aires de Brodmann : 3a).

Ces aires atteintes par des influx visuels, vestibulaires et somesthésiques provoquent une prise de conscience des changements de la position de la tête, de l'accélération du corps et de l'équilibre. Elles contribuent au maintien de la station debout, aux réactions d'équilibration et au contrôle de l'amplitude des gestes.


En définitive, les messages de l'appareil vestibulaire qui ajustent les mouvements involontaires des muscles des yeux, de la tête et du corps, sont finalement intégrés avec ceux du système visuel et somesthésique par le cortex pour une perception consciente de la position du corps dans l'espace.

AuditionSystème vestibulaireEquilibreVoies vestibulaires
Système somatosensoriel

Bibliographie
  • Kahle W., Leonhardt H., Platzer W. - Anatomie, Tome 3 Système nerveux et organes des sens - Flammarion Médecine-Sciences, 372 p., 1981
  • Duus P. - Diagnostic neurologique : les bases anatomiques - De Boeck Université, Saint-Laurent, 486 p., 1998
  • Marieb E. N. - Anatomie et physiologie humaines - De Boeck Université, Saint-Laurent, 1054 p., 1993
  • Rosenzweig M.R., Leiman A.L., Breedlove S.M. - Psychobiologie  - DeBoeck Université, Bruxelles, 849 p., 1998
  • Purves D., Augustine G.J., Fitzpatrick D., Katz L.C., Lamantia A-S, McNamara J.O., Williams S.M. - Neurosciences - De Boeck, 800 p., 2003
  • Kolb B., Whishaw I. - Cerveau et comportement - De Boeck, 646 p., 2002
  • Bear M.F., Connors B.W., Paradiso M.A. - Neurosciences : à la découverte du cerveau - Masson-Williams, 654 p, 1997
  • Gazzaniga, Ivry, Mangun - Neurosciences cognitives - De Boeck, 585 p., 2001