Traitement sensoriel
Rapidité du système et occcultation des stimulus non-signifiants

Citation

« Il faut rendre manifeste ce qui est caché, et occulte ce qui est manifeste. En cela seul consiste l'oeuvre des sages. »

Bernard Le Trevisan

Sommaire


Quelles seraient les caractéristiques d'un système sensoriel efficace 
?

Un système sensoriel doit  :

  • pouvoir déterminer quel est le type de stimulus incriminé ( infos),
  • pouvoir quantifier l'intensité du stimulus ( infos),
  • pouvoir localiser le stimulus ( infos),
  • Autorouteêtre rapide,
  • pouvoir occulter les événements les moins signifiants du milieu extérieur.

Rapidité du traitement sensoriel


Le système nerveux doivent réagir rapidement pour pouvoir anticiper tout stimulus.

Les fibres sensitives sont, en général, de fort diamètre ( infos), donc de conduction rapide. En outre, le nombre de neurones qui relaie l'information est faible.

Dans le sens tactile ( infos), le relais entre le récepteur cutané et le cortex somesthésique ( infos) ne se fait que par trois neurones et deux synapses, ce qui permet une transmission rapide et fiable des informations.

Occultation des stimulus les moins signifiants

Quand j'écris ces lignes, l'énergie lumineuse de mon écran d'ordinateur active les récepteurs de ma rétine pour que je puisse voir ce que je suis en train d'écrire.

  • De nombreuses ondes sonores sont présentes tout autour de moi et activent les récepteurs de mon oreille interne : j'entends la musique de fond qui accompagne toujours mon écriture, sauf quand je suis concentré sur mon travail et que mon cerveau " oublie " la musique ou quand j'écoute, et non j'entend, un de mes morceaux préféré. Par contre, les bruits de ma rue sont occultés, sauf si un motocycliste passe en pétaradant.
  • Changer la réalitéL'odeur du bouquet de fleurs est présente quand je suis rentré dans la pièce, mais s'estompe jusqu'à disparaître complètement.


Nous voyons bien que l'organisme détecte, choisit et occulte certains stimuli pour que nous ne soyons pas submergés par toutes les informations provenant du milieu dans lequel on vit.

Nos récepteurs sensoriels peuvent supprimer certains stimuli de différentes manières :

  • par variations du seuil de réponse,
  • par adaptation neuronale ( infos),
  • par des contrôles directs ou indirects.

Certaines structures anatomiques permettent de diminuer ou même de supprimer certains stimulus.

  • La motricité palpébrale ( infos) et la motricité pupillaire ( infos) permettent de moduler l'entrée de la lumière dans l'oeil.
  • La contraction du muscle tenseur du tympan et du muscle de l'étrier protègent le tympan en diminuant la pression exercée sur celui-ci lors de bruits violents ( infos).

Quelquefois, ce sont des contrôles cérébraux qui modulent l'intensité du stimulus.


Ce rôle est assumé par le système système réticulé activateur ascendant ( infos).

L'attention qui permet de se concentrer sur une tâche élimine tous les stimulus parasites qui pourrait nous distraire ( infos).

Par exemple, la douleur est contrôlée par des structures supra-spinales comme la substance grise périaqueducale ( infos).

Sensation et perception

Sens et organes des sensRécepteurs sensorielsTransduction sensorielle
Traitement sensorielSensation et perceptionVision AuditionSens chimiques
OlfactionGoûtToucherVue d'ensemble de la communication

Bibliographie
  • Rosenzweig M.R., Leiman A.L., Breedlove S.M. - Psychobiologie  - DeBoeck Université, Bruxelles, 849 p., 1998
  • Marieb E. N. - Anatomie et physiologie humaines - De Boeck Université, Saint-Laurent, 1054 p., 1993
  • Nadeau E. - Neurosciences médicales - Elsevier, Issy-les-Moulineaux, 569 p., 2006
  • Bear M.F., Connors B.W., Paradiso M.A. - Neurosciences : à la découverte du cerveau - Editions Pradel, 881 p, 2007
  • Purves D., Augustine G.J., Fitzpatrick D., Katz L.C., Lamantia A-S, McNamara J.O., Williams S.M. - Neurosciences - De Boeck, 800 p., 2003
  • Kolb B., Whishaw I. - Cerveau et comportement - De Boeck Université, Bruxelles, 1013 p., 2008
  • Pritchard T.-C., Alloway K.-D. - Neurosciences médicales - De Boeck Université, Bruxelles, 526 p., 2002
  • Bossy J. - Anatomie clinique - Springer-Verlag, Paris, 475 p., 1990
  • Felten D.-L., Jozefowicz R.-F. - Atlas de neurosciences de Netter - Masson, Paris, 306 p., 2006
  • Gilles R. - Physiologie animale - De Boeck Université, Bruxelles, 675 p., 2006