• Comportement du chien et
    du chat
  • Celui qui connait vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme
    • Konrad Lorenz
  • Biologie, neurosciences et
    sciences en général
  •  Le but des sciences n'est pas d'ouvrir une porte à la sagesse infinie,
    mais de poser une limite à l'erreur infinie
    • La vie de Galilée de Bertold Brecht

Transduction
Vue d'ensemble et couplage direct avec un canal ionique

Sommaire
bien

La transduction est le mécanisme par lequel l'activation d'un récepteur par son ligand produit un effet biologique.

Un récepteur biologique est une structure qui possède :

  • une fonction réceptrice par la reconnaissance d'un messager chimique,
  • une fonction effectrice qui initie la production d'un processus biologique contenu dans le message.

Cette transmission ne peut être qu'électrique, c'est-à-dire que le signal reçu, quel qu'il soit, doit être générateur de variations de courants ioniques au niveau membranaire.

La modification de la perméabilité de la membrane plasmique à certains ions provoque un changement local du potentiel de repos de la cellule et provoque :

bien

La transduction est définie comme la transformation dans une cellule d'une énergie quelconque en courants ioniques, donc en énergie électrique.

Cette modification membranaire est possible grâce à plusieurs mécanismes (loupeles voies de transduction) :

C'est, en général, le cas des mécanorécepteurs et des thermorécepteurs par exemple.

  • par une combinaison de plusieurs mécanismes.

Couplage direct avec un canal ionique

bien

Les canaux ioniques sont des protéines transmembranaires (polytopiques) qui forment une sorte de pore et qui permettent le passage d'ions au travers de la membrane, d'un côté ou de l'autre.

Certains canaux sont dits :

  • dépendants du voltage (ou électrorécepteurs) : ils possèdent une porte qui détecte les différences de potentiel.

C'est le cas des récepteurs sodium, potassium ou calcium par exemple.

  • dépendants du ligand : la fixation du ligand (agoniste ou antagoniste) sur les récepteurs ionotropes (dirigés vers le flux ionique) provoque un changement de conformation qui ouvre ou ferme le canal. Ces canaux sont récepteurs et effecteurs : on les appelle récepteurs directement liés à un canal ionique.

Les récepteurs à un neurotransmetteur sont :

Un récepteur essentiel est celui de l'inositol 1,4,5 triphosphate (IP3) de la membrane du réticulum endoplasmique qui est couplé avec le canal calcium.

Couplages indirects

Bibliographie
  • Stahl S. M. - Psychopharmacologie essentielle - Médecine-Sciences, Flammarion, Paris, 640 p., 2002
  • Meunier J.-M., Shvaloff A. - Neurotransmetteurs - Abrégés Masson, Paris, 260 p., 1995
  • Rosenzweig M.R., Leiman A.L., Breedlove S.M. - Psychobiologie  - DeBoeck Université, Bruxelles, 849 p., 1998
  • Marieb E. N. - Anatomie et physiologie humaines - De Boeck Université, Saint-Laurent, 1054 p., 1993
  • Nadeau E. - Neurosciences médicales - Elsevier, Issy-les-Moulineaux, 569 p., 2006
  • Bear M.F., Connors B.W., Paradiso M.A. - Neurosciences : à la découverte du cerveau - Editions Pradel, 881 p, 2007
  • Purves D., Augustine G.J., Fitzpatrick D., Katz L.C., Lamantia A-S, McNamara J.O., Williams S.M. - Neurosciences - De Boeck, 800 p., 2003
  • Kolb B., Whishaw I. - Cerveau et comportement - De Boeck Université, Bruxelles, 1013 p., 2008
  • Pritchard T.-C., Alloway K.-D. - Neurosciences médicales - De Boeck Université, Bruxelles, 526 p., 2002
  • Bossy J. - Anatomie clinique - Springer-Verlag, Paris, 475 p., 1990
  • Felten D.-L., Jozefowicz R.-F. - Atlas de neurosciences de Netter - Masson, Paris, 306 p., 2006
  • Gilles R. - Physiologie animale - De Boeck Université, Bruxelles, 675 p., 2006