Hiérarchie de dominance chez le chien : prérogatives de dominant
Accès à l'alimentation

Citation

« Quand on a de graves préoccupations alimentaires, on n'a pas beaucoup d'ambition. »

Michel Audiard

Sommaire

La vie sociale du chien obéit, dans son ensemble, à des règles hiérarchiques que ce soit avec ses congénères (meute) ou avec des humains (famille ou groupe social). Ces prérogatives de dominant instaurent des rapports dominant/dominé  qui s'expriment à travers :

Chien en Louis XIV
Chien en Louis XIV
(Photo : © vetopsy.fr d'après le tableau de Hyacinthe Rigaud - 1701 -)

1. l'accès à l'alimentation,
2. le contrôle de l'espace,
3. l'initiative des contacts,
4. l'expression de la sexualité.


Par contre, et j'insiste là-dessus, les relations sont loin d'être toutes hiérarchiques.

La motivation de chaque protagoniste, les associations préférentielles (les copains et les copines), les activités partagées et les jeux ne sont pas régies par la hiérarchie.

Pendant longtemps, on a décrit le comportement du chien en se fondant sur les données éthologiques du loup (zoologie).


Or, la cognition du chien qui est bien supérieure à celle du loup.

  • La cognition est l’ensemble des activités intellectuelles et des processus qui se rapportent à la connaissance, c’est-à-dire les mécanismes de pensée : traitement des informations comme la perception, le raisonnement, la mémoire, la prise de décision, mais également la motricité ou les émotions.
  • Cette cognition a bien évoluée au contact de l'homme (nous les côtoyons depuis au moins 15000 ans - domestication du chien -) et s'est adaptée à la communication, et, en particulier, avec nous les humains.


Mettre de la hiérarchie dans toutes les interactions entre le chien et l'animal, ce qui est souvent préconisé, provoque une rigidité des interactions qui ne sont plus adaptées au contexte et entraîne irrémédiablement une anxiété !


Accès à l'alimentation


Le moyen mnémotechnique de retenir les éléments de la hiérarchie alimentaire est de penser au" Roi-Soleil ".

Le dominant mange, le dominé attend
Le dominant mange, le dominé attend
(Photo : creativecommons.org/you like ashley)

Louis XIV, comme le chien dominant, mangeait :

  • en premier : le dominant a un accès prioritaire à la nourriture ;
  • devant tout le monde : le dominant a besoin de spectateurs ;
  • lentement : le dominant mange souvent avec des mouvements ostentatoires de mastication, quelquefois, avec des déplacements avant de revenir manger ;
  • laissant un peu de la nourriture à ses courtisans (dominés) qui lui faisaient des courbettes de remerciements devant tant de bonté (postures d'apaisement)…
  • demandant et obtenant de la nourriture de l'entourage :
  • agressant le petit personnel s'il n'obtenait ce qu'il voulait immédiatement…

Bref, un crime de lèse-majesté !


Comme vous le constaterez souvent, tous les symptômes ne sont pas forcément présents.

Test gamelle
Test " débile " de prise de la gamelle avec une main artificielle
(Photo : creativecommons.org/)

Ma chienne, bien que ne présentant aucune prérogative de dominant, voudrait me rappeler de temps en temps qu'elle aimerait bien l'être : elle prend des croquettes dans sa gamelle et va les cracher sur le tapis pour les manger devant moi.


Ne faites pas non plus de contresens sur certaines interprétations du comportement de votre chien.


Comme tout le monde le sait, prendre la gamelle à un chien qui mange montre que nous sommes dominants. Or, tout dépend de la manière dont vous la prenez !

  • Si vous la récupérez d'un coup sans souci, c'est peut être vrai ! Et encore ! Il faudra examiner les autres prérogatives de dominant.
  • Si le chien grogne et, à force de persévérance, vous avez quand même réussi à lui prendre sa gamelle (comme dans le film ci-contre), vous lui avez montré des postures d'apaisement ou même de soumission, et le chien dominant, dans toute sa magnanimité, vous laissera la prendre !


La première étape de la hiérarchisation alimentaire commence dès le sevrage des chiots, pour finir pendant la période juvénile.


Contrôle de l'espace

HiérarchieHiérarchie de dominancePrérogatives de dominantAccès à la nourriture
Contrôle de l'espaceInitiative des contactsExpression de la sexualité
SociopathiesSociopathies intraspécifiquesSociopathies interspécifiques

Bibliographie
  • Giffroy J.M. (Prof. Université de Namur, Belgique) - L'éthogramme du chien - 3ème cycle professionnel des écoles nationales vétérinaires, Toulouse, 2000
  • Pageat P. - Pathologie du comportement du chien - Editions du Point Vétérinaire, Maisons-Alfort, 384 p., 1998
  • Landsberg G.,Hunthausen W., Ackerman L. - Handbook of behavior problems of the dog and cat -Butterworth-Heinemann, Oxford, 211 p., 2000
  • Pageat P. - Sémiologie en pathologie comportementale - Point Vétérinaire, 1990
  • Dehasse J. - Tout sur la psychologie du chien - Odile Jacob, Paris, 400 p., 2009
  • Beaumont-Graff E., Massal N. - Guide pratique du comportement du chien -Eyrolles, 286 p., 200
  • Pieson P., Grandjean D., Sergheraert R., Pibot P. - Guide pratique de l'élevage canin - Royal Canin, 347 p., 1996